Navigation – Plan du site
Fiches pédagogiques
10

« Mission Nearly Impossible » : un exemple d’exercice de résolution de problème

Nadia Yassine-Diab
p. 107-111

Texte intégral

1Cette fiche pédagogique donne l’exemple d’une de ces « petites activités » d’expression orale qui convient à tous les étudiants, quel que soit leur niveau ou leur département. Il suffira d’adapter le lexique.

Matériel

2Aucun.

Objectifs

3La fiche pédagogique proposée ici est la dernière activité d’une séance d’une heure et demie. Dans ce cours hebdomadaire, les étudiants sont entraînés à l’expression orale et à la prise de parole en continu. L’objectif de cette activité est de faire travailler pendant environ 20 à 30 minutes les étudiants en petits groupes : ils doivent se répartir les rôles au sein de leur groupe pour être plus efficaces et ainsi être les premiers à résoudre l’énigme. Cette activité nécessite peu de ressources et a le mérite de pouvoir être facilement adaptée à différents groupes de niveau, puisqu’elle fait appel à des compétences de logique et de déduction qui n’ont rien de linguistique. Il est en effet surprenant de voir combien les étudiants se prennent au jeu, se sentant « défiés » en quelque sorte, quand bien même leur niveau est faible. Ainsi, cette activité peut permettre de réactiver pour les meilleurs groupes l’expression de l’opinion, le fait d’être d’accord ou pas, et surtout les expressions pour convaincre. Pour les groupes les plus faibles, on pourra se limiter à des expressions plus simples et de base, l’essentiel étant qu’ils osent parler anglais en continu, voire qu’ils arrivent à résoudre l’énigme ce qui peut permettre de les valoriser sur un autre plan. L’enseignant pourra même distribuer une fiche de vocabulaire utile comme par exemple celle en Annexe 5.

Description du déroulement de l’activité

1. Première étape : préparation en amont des enveloppes

4Cette activité est basée sur l’énigme d’Einstein dont il existe de nombreuses variantes consultables notamment sur internet. J’avais reçu la version de départ en français lors d’un stage sur la communication orale. Je l’ai traduite, puis j’en ai fait une deuxième version adaptée au domaine de l’informatique. En ayant la solution, l’enseignant peut faire autant de versions que nécessaires, ce qui est pratique pour éviter que les étudiants se donnent les réponses d’un groupe à l’autre, et permet aussi de l’adapter au domaine d’études concerné.

5Il faut préparer une enveloppe par groupe dans laquelle on met, dans le désordre, la série d’indices découpés (Annexe 1 pour la version d’anglais général et Annexe 2 pour la version adaptée au domaine informatique).

2. Deuxième étape : répartition en groupes et consignes (5 minutes)

6On demande aux étudiants de se mettre par groupe de 3 pour les plus forts, 4 pour les plus faibles. On leur explique qu’ils vont avoir une « mission presque impossible » à résoudre et que c’est une épreuve de vitesse. Je note en général la double énigme à résoudre au tableau (par exemple « Who has a zebra ? Who drinks water ? ») et/ou je distribue la consigne sur papier (voir Annexe 3 pour la version d’anglais général et Annexe 4 pour la version adaptée au domaine informatique).

3. Troisième étape : la résolution du problème (15 à 30 minutes)

7La première réaction à la découverte des indices mis dans l’enveloppe est la surprise car ils sont de prime abord tout à fait absurdes. Les étudiants ne comprennent pas de suite le lien entre les différents indices. Puis, ils commencent à s’organiser. Certains prennent une feuille de papier, d’autres dessinent des petites maisons en les coloriant même parfois de la couleur adéquate… Il faut veiller dès le début à circuler parmi les groupes afin de veiller à ce qu’ils parlent bien anglais tout le temps, car la tentation de communiquer en français est grande. Mais une fois que l’activité est lancée, l’enseignant joue simplement un rôle de régulateur et de ressource en cas de besoin de vocabulaire ou si un groupe est bloqué.

  • 1  Voici les solutions : pour le premier exemple (Annexe 1), c’est le Norvégien qui boit de l’eau et (...)

8Le groupe vainqueur est celui qui résout l’énigme en premier. Il fait alors une proposition devant le reste de la classe, proposition que l’enseignant valide comme étant juste ou non. Si la proposition n’est pas correcte, l’activité continue. Il y a toujours au moins un groupe qui trouve la solution, d’où la nécessité d’avoir à sa disposition plusieurs versions1. Il est cependant arrivé que certains étudiants soient vraiment bloqués, auquel cas, on peut leur donner l’indice suivant : les solutions sont deux personnes différentes, ce qui réduit le nombre d’hypothèses.

Haut de page

Annexe

Annexe 1

L’énigme d’Einstein, version anglais général

The dog belongs to the Spanish.
They drink coffee in the green house.
The Italian drinks tea.
The Norwegian lives in the first house on the left.
The green house is next to the white house, on its left.
They drink mostly milk in the house in the middle.
The violinist drinks orange juice.
The Japanese is an acrobat.
The sculptor breeds snails.
The diplomat lives in a yellow house.
The English lives in a red house.
The diplomat lives in a house to the left of the one where there is a horse.
The Norwegian lives in the house which is next to the blue house.
A doctor lives in the house which is next to the one where the fox owner lives.

Annexe 2

L’énigme d’Einstein, version adaptée au domaine informatique

The dog belongs to Mr Mac Donald.
They use B in the green house.
Mr Jones uses C.
Mr Smith lives in the first house on the left.
The green house is next to the white house on its left.
They use mostly C++ in the house in the middle.
The one who likes night-clubbing uses Pascal.
Mrs Eggers likes reading.
The one who likes fishing has snails.
The one who plays the violin lives in a yellow house.
Mrs Green lives in a red house.
The one who plays the violin lives in a house to the left of the one where there is a horse.
Mr Smith lives in the house which is next to the blue house.
The one who likes playing basketball lives in the house which is next to the one where the fox owner lives.

Annexe 3

Version d’anglais général, « The Five Houses » - Consignes

Who has a zebra?

Who has a zebra?

Who drinks water?

Who drinks water?

There are five different houses with five different colours. In each house, there are five different people, with five different jobs. Each of them has a favourite pet and a favourite drink. You need to find out who has a zebra and who drinks water.

Annexe 4

Version d’anglais informatique, « The Five Languages » - Consignes

Who uses C#?

Who uses C#?

Who has an elephant?

There are five different houses with five different colours. In each house, there is one computer scientist using a different computer language, and having a different hobby. Each of them has a name and has a favourite pet. You need to find out who uses C# and who has an elephant.

Annexe 5

Opinion et argumentation

Opinion
I think / I believe / I reckon / I suppose/ I guess            I do believe that…
In my opinion, … / To my mind, .../ In my view, .../ As far as I am concerned, I think...
I am (deeply) convinced that.../ My view is just the opposite
There is no denying that… (on ne peut nier que)
I maintain that…/ I am convinced that…/ It all boils down to… (ça revient à/ça se résume à)

Agreement
I agree with.../ I do agree with…/ I entirely agree with…/ I completely agree with…
I think you’re (absolutely) right. / That’s true/ Definitely/ Absolutely

Disagreement
I disagree with…/ I don’t (quite) agree/ I don’t think so
I think you’re wrong/ Nonsense! / Rubbish!/ This is absurd!
To put something in perspective/in question
Let us consider/the other side of the coin/the cons…

Exemplifying
Let me give you an example/ Let us consider this example
The best example I know is…
For example/ For instance…
To quote an example…/ Suppose that…

Probability
Perhaps, maybe
It may/might/could/is likely to + BV
It looks as if...

Intention
I intend to + BV
I’m thinking of + BV –ing
I’m planning to...
I’m determined to...
I’m convinced that I should…
I’d prefer to do…/ I’d rather do…

Concluding
In conclusion I would say that…
Let me conclude by saying that…
All this goes to show that…: cela montre/ démontre que.
The problem may be summarized thus/ as follows: la situation peut se résumer ainsi.
To come to a conclusion/ to the conclusion that…: pour conclure…
On the whole… : dans l’ensemble…

Haut de page

Notes

1  Voici les solutions : pour le premier exemple (Annexe 1), c’est le Norvégien qui boit de l’eau et le Japonais qui a un zèbre ; pour le deuxième exemple (Annexe 2), c’est Mrs Eggers qui a un éléphant et Mr Smith qui utilise C #.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Who has a zebra?
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/157/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 44k
Titre Who drinks water?
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/157/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 24k
Titre Who uses C#?
Légende Who has an elephant?
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/157/img-3.png
Fichier image/png, 58k
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/157/img-4.png
Fichier image/png, 29k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nadia Yassine-Diab, « « Mission Nearly Impossible » : un exemple d’exercice de résolution de problème », Cahiers de l’APLIUT, Vol. XXVIII N° 3 | 2009, 107-111.

Référence électronique

Nadia Yassine-Diab, « « Mission Nearly Impossible » : un exemple d’exercice de résolution de problème », Cahiers de l’APLIUT [En ligne], Vol. XXVIII N° 3 | 2009, document 10, mis en ligne le 15 octobre 2010, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://apliut.revues.org/157 ; DOI : 10.4000/apliut.157

Haut de page

Auteur

Nadia Yassine-Diab

Nadia Yassine-Diab enseigne l’anglais dans le département Informatique de l’IUT ‘A’ Paul Sabatier de Toulouse.
nadia.yassine-diab@iut-tlse3.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page