Navigation – Plan du site
Recensions

David Hardisty & Robert Russell, New Headway Video Intermediate

Oxford : Oxford University Press, 2005
Élodie Salé
p. 103-104
Référence(s) :

Hardisty, David and Robert Russell. 2005. New Headway Video Intermediate. Oxford : Oxford University Press. 58 p. ISBN : 0194581896

Texte intégral

1Cette publication constitue le quatrième et dernier niveau de la série des New Headway Video et contient une histoire dramatisée en six épisodes basée sur la vie de huit personnages, dont six ont déjà été présentés dans les niveaux précédents (Beginner, Elementary, et Pre-Intermediate). Chaque épisode fournit des fonctions langagières clairement définies et du vocabulaire incorporés à une histoire amusante. Le niveau Intermédiaire permet la révision et la consolidation des objectifs grammaticaux, fonctionnels et lexicaux du manuel New Headway English Course Intermediate et peut être utilisé comme son complément, mais également de manière indépendante. Son objectif principal est de développer les compétences de compréhension de l’oral et d’expression orale. La vidéo est disponible en VHS ainsi qu’en DVD, ce qui permet éventuellement une utilisation individuelle sur ordinateur équipé d’un casque.

2New Headway Video Intermediate s’accompagne d’un manuel de l’élève et d’un manuel du professeur. Le manuel de l’élève contient une banque de ressources d’activités facultatives et les scripts complets des épisodes de la vidéo. Le manuel du professeur propose de l’aide sur l’utilisation de la vidéo en classe, des notes pour chaque épisode, des informations culturelles, des activités facultatives et les réponses aux exercices.

3Dans le manuel de l’élève, on trouvera des exercices et activités de préparation, d’aide à la compréhension, de consolidation, et de transfert. Chaque épisode est divisé en trois parties : ‘Before you watch’, ‘While you watch’, et ‘After you watch’. La première présente le thème de l’épisode et fournit les pré-requis langagiers nécessaires à la compréhension. Elle constitue également un moment d’anticipation et d’émission d’hypothèses sur le contenu qui va être visionné. Le visionnage lui-même est divisé en plusieurs sections dont chacune doit être répétée au moins deux fois dans la perspective de passer d’une compréhension de l’essentiel à une compréhension du détail. Les activités de compréhension de l’essentiel contiennent elles-mêmes des éléments d’anticipation sur ce qui va suivre, par l’intermédiaire de commentaires de photos, ou de visionnage sans la bande-son, par exemple. La phase de compréhension du détail est concentrée sur la forme, c’est-à-dire la manière de dire, afin de faciliter l’accès au sens du message. Les activités sont proposées sous forme d’exercices d’appariement ou de Q.C.M, mais également d’expression écrite guidée et semi-guidée, à travers des exercices de complétion d’un script à trous. Dans l’épisode 3 par exemple, on demande à l’apprenant de reconstruire les différentes manières de formuler des offres et des suggestions (“Why don’t you… ?”, “How about… ?”). Lorsqu’il s’agit de focaliser l’attention des apprenants sur la progression de l’intrigue, l’ouvrage propose des activités d’ordonnancement des dialogues, ou d’identification des locuteurs. Les activités de post-visionnage prennent la forme de jeux de rôle à partir de situations issues de l’épisode, afin de réutiliser les structures mises en place précédemment dans un contexte différent.

4Afin de parer au risque de placage d’exercices mécaniques, le professeur devra adapter le contenu à son groupe classe, et sélectionner une partie, voire modifier l’ordre de certaines activités. Par exemple, les objectifs langagiers annoncés dans le chapitre 1 sont : la formation des questions, les réponses brèves, les auxiliaires et le vocabulaire de la maison. Les activités débutent par la lecture d’une petite annonce didactisée pour louer une maison à Oxford. On trouve au-dessous quatre questions simples de compréhension du texte, destinées à réactiver le vocabulaire lié au logement. Vient ensuite une interview à effectuer par paires, dont les questions sont imposées d’avance et semblent bien plus élaborées, appelant un vocabulaire plus complexe que celui venant d’être revu. Les dialogues eux-mêmes contiennent les structures cibles, et il est demandé aux étudiants de compléter des phrases issues du script afin de repérer leur fonctionnement dans la phrase, ceci avant toute réutilisation orale. Le mélange des deux compétences, écrite et orale, est donc source de confusion, et l’interruption du processus de compréhension de l’intrigue vidéo par des exercices formels risque de perturber les apprenants. Toutefois, cet écueil peut habilement être évité par le professeur, en modifiant simplement le mode, et non le contenu, de telles activités. Ces activités, non dénuées d’humour, restent attrayantes et portent sur une mise en scène somme toute motivante par les aspects culturels qu’elle permet d’aborder.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Élodie Salé, « David Hardisty & Robert Russell, New Headway Video Intermediate », Cahiers de l’APLIUT, Vol. XXVI N° 1 | 2007, 103-104.

Référence électronique

Élodie Salé, « David Hardisty & Robert Russell, New Headway Video Intermediate », Cahiers de l’APLIUT [En ligne], Vol. XXVI N° 1 | 2007, mis en ligne le 18 octobre 2014, consulté le 24 mars 2017. URL : http://apliut.revues.org/2115

Haut de page

Auteur

Élodie Salé

IUT de Moselle Est

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page