Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Les articles contenus dans ce volume explorent le thème du 33e Congrès de l’APLIUT : l’image dans l’enseignement des langues étrangères. Le concept d’image est examiné sous toutes ses facettes, de l’apport de la recherche fondamentale aux exemples de mise en œuvre pratiques auprès d’étudiants inscrits dans les filières LANSAD (langues pour les étudiants spécialistes d’autres disciplines), notamment dans les IUT. Certains auteurs examinent l’utilisation des différents types d’image dans le cadre de l’enseignement des langues : image fixe (photographie, dessin, affiche publicitaire…) ou mobile (véhiculée par les TIC – technologies de l’information et de la communication) pour améliorer les compétences orales, la compréhension des concepts ou la rétention du vocabulaire. D’autres traitent de la dimension socioculturelle de l’image des langues – image de soi, image de l’autre, image de la langue étrangère – car l’image a le pouvoir de déstabiliser et donc de faire évoluer l’apprenant comme l’enseignant.

2Catherine Muller souligne le pouvoir de l’image à libérer la parole. Une tâche en groupe dans des cours de français langue étrangère en contexte pluriculturel est mise en œuvre à partir de l’utilisation de la photographie d’Henri Cartier-Bresson, Rue Mouffetard. Le projet, qui consistait à commenter une photographie d’auteur sans objectifs langagiers prédéterminés, a montré la capacité de l’image à favoriser l’implication personnelle et à susciter des productions verbales spontanées en modifiant les rôles conversationnels habituels aux apprenants.

3L’exploitation de l’image décrite par Corinne Landure associe le visuel et l’écrit. Elle s’appuie sur les résultats d’une étude exprimant des attentes identiques de la part de deux groupes d’apprenants (formation initiale / formation continue) : développer leurs compétences dans le domaine oral en termes de lexique spécialisé comme en termes de construction et de formulation du discours. L’expérience réalisée avec des étudiants en DUT « Génie Industriel et Maintenance » – une démarche autonome de création de catalogues et d’affiches représentant les outils et machines de leur atelier – comprenait l’autocorrection de productions écrites grâce à la consultation de corpus. Elle a permis une meilleure rétention du vocabulaire et une amélioration des productions écrites et orales.

4Dans une fiche pédagogique, Nolwena Monnier montre l’image publicitaire comme facilitatrice de la prise de parole collective et individuelle des étudiants. Le dispositif mis en place comprend l’analyse d’une publicité et l’élaboration d’une fiche méthodologique pouvant être réinvestie dans d’autres analyses iconographiques.

5L’image peut également faciliter la compréhension des concepts. Pour résoudre la problématique à laquelle elle était confrontée – enseigner les concepts du droit en même temps que l’anglais juridique à des apprenants ne maîtrisant pas la langue –, Elsa Liebenberg a conçu une variété de cours EMILE (enseignement des matières intégré à l’enseignement d’une langue étrangère) auquel elle intègre des dessins humoristiques et qu’elle fait évoluer en fonction des résultats des apprenants.

6Joseph Egwurube montre que le contexte influence la compréhension de l’image. Dans l’expérience qu’il relate, un document vidéo authentique de la chaîne CNN sur deux chefs d’entreprise est utilisé pour faire déduire les styles de management en jeu à deux groupes d’apprenants, l’un en présentiel, l’autre à distance. La nette différence entre les résultats relevés dans les deux groupes soulève la question de l’autonomie de l’étudiant, de ses interactions avec les autres apprenants et du type de rapports qu’il entretient avec l’enseignant dans un cadre d’auto-formation.

7Le thème de l’image appelle aussi à une réflexion sur les représentations sociales et culturelles des langues qui tiennent un rôle central dans les processus d’apprentissage linguistique. Rebecca Starkey-Perret, Julie McAllister et Marie-Françoise Narcy-Combes co-signent une étude sur la validation sociale d’un dispositif d’apprentissage hybride combinant l’enseignement à distance et en présentiel, déjà validé d’un point de vue théorique. Leur enquête porte sur les représentations qu’ont les enseignants de leur choix de carrière, de leurs rôles, de l’acquisition langagière, de leurs étudiants, des TIC et du dispositif en lui-même. Les résultats montrent comment ces représentations contribuent à l’appropriation ou au rejet du dispositif et permettent de le faire évoluer.

8L’insertion professionnelle des étudiants, mission première des IUT, passe par la rédaction de leur CV, qui est une mise en valeur de l’image de soi et une carte de visite professionnelle. Suite au constat que l’aide à la rédaction du CV en langue étrangère est une tâche complexe et chronophage pour les enseignants en langues, Linda Terrier, Mathilde Arino et Christine Vaillant Sirdey présentent le « CV multilingue automatisé ». L’application web décrite ici propose une approche de la création du CV en fonction des principes suivants : automatisation, spécialisation des contenus, enrichissement de la base de données par un travail collaboratif, modération des contenus par un groupe d’experts et promotion du plurilinguisme.

9Dans une note de pédagogie, Véronique Hébrard présente une activité visant à améliorer l’image de soi et le sentiment d’efficacité personnelle d’apprenants en BTS technico-commercial, ainsi que leurs compétences orales. Elle décrit les différentes étapes de la réalisation d’un commentaire oral de type journalistique sur un support vidéo à caractère professionnel. L’utilisation de l’image fixe et mobile rendue possible par les TICE permet à des apprenants en difficulté d’apprentissage linguistique de percevoir l’étendue de leur potentiel créatif et cognitif.

10Deux recensions complètent ce volume : Alain Cazade rend compte de sa lecture de l’ouvrage de Sue Blattes, Véronique Jans et Jonathan Upjohn, Minimum Competence in Scientific English (nouvelle édition). Marc Deneire signe une recension du manuel de Malcolm Harvey, Catherine Kirby-Légier et Marion Charret-Del Bove, Droit anglais et droit américain : cours et exercices corrigés.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mireille Hardy, « Éditorial », Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité, Vol. XXXI N° 1 | 2012, 8-9.

Référence électronique

Mireille Hardy, « Éditorial », Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité [En ligne], Vol. XXXI N° 1 | 2012, mis en ligne le 20 février 2012, consulté le 17 août 2017. URL : http://apliut.revues.org/2142

Haut de page

Auteur

Mireille Hardy

Rédactrice en chef de Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité – Cahiers de l’APLIUT

apliut@revues.org

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Association des Professeurs de Langues des Instituts Universitaires de Technologie

Haut de page