Navigation – Plan du site
Recensions

Oxford guide to British and American Culture – New edition

Oxford : OUP, 2005
Marie-Françoise Narcy-Combes
p. 128-129
Référence(s) :

Oxford guide to British and American Culture – New edition. 2005. Oxford : OUP, 533 p. ISBN 0-19-431129-5

Texte intégral

1Cet ouvrage s’adresse principalement aux étudiants en anglais de niveau intermédiaire et avancé (de B1 à C1 en compréhension) qui souhaitent disposer de références simples et claires sur les éléments marquants des cultures américaines et britanniques.

2Il se présente comme une encyclopédie comprenant 10 000 entrées et illustrée de quelques dessins et photographies, pour la plupart en noir et blanc. Seules les pages centrales, numérotées de C1 à C32 sont en couleur. Elles contiennent des repères historiques, géographiques et institutionnels, sur la Grande Bretagne d’abord (liseré bleu) puis sur les États-Unis (liseré rouge).

3Les items traités concernent les personnages célèbres, les lieux importants, les évènements qui ont marqué l’histoire, les repères culturels et le folklore représentatif de chacune des deux cultures. Les références sont éclectiques et ne se limitent pas aux domaines de civilisation traditionnels : elles incluent les contes et légendes, la musique, le cinéma et la télévision, les prix littéraires, la cuisine, les attitudes, la publicité et le sport. Elles sont ponctuées de citations variées : paroles de chanson, poèmes, comptines, phrases célèbres, etc.

4Le passé rejoint le présent et vaut par les traces qu’il y a laissées. On explique par exemple qui était Little Lord Fauntleroy parce que cela aide à comprendre pourquoi le terme est aujourd’hui quelquefois utilisé to describe a young boy who is dressed in fancy clothes or who is unnaturally polite. Les différences entre les cultures américaines et britanniques sont soulignées lorsqu’il est pertinent de le faire, par exemple pour expliquer la valeur d’un même concept de chaque côté de l’Atlantique : ainsi celui de voluntary work se décline différemment et les organisations qui s’y consacrent ne sont pas les mêmes. Les figures littéraires s’inscrivent dans leur dimension sociale et c’est leur impact sur leurs contemporains et les générations suivantes qui est pris en compte. Ainsi, l’entrée ‘Walt Whitman’ considère la thématique sociale de ses poèmes (liberté personnelle, égalité des droits et amour libre), son influence sur la Beat Generation, et la forme de ses poèmes (free verse). Elle est suivie d’un extrait de Leaves of Grass, le recueil le plus célèbre, qui offre un accès aisé au style du poète :

I think I could turn and live with animals, they are so placid and self contain’d,
I stand and look at them long and long.

They do not sweat and whine about their condition.
Not one is dissatisfied, not one is demented with the mania of owning things,
Not one kneels to another, nor to his kind that lived thousands of years ago
Not one is respectable or unhappy over the whole earth.

5D’autres entrées permettent plus prosaïquement d’expliquer des références du quotidien des américains et des britanniques, comme Match of The Day, l’émission de télévision britannique, Malibu, la station balnéaire huppée de Californie, Alan Greenspan, Shane (le western), Rich Teas ou British Home Stores, pour n’en citer que quelques unes.

6Les neuf conseillers scientifiques de l’ouvrage sont des docteurs ou des professeurs de renom, parmi lesquels on reconnaîtra Guy Cook, Gabriele Stein ou encore Henry Widdowson – les autres me pardonneront de ne pas les citer tous.

7Cet ouvrage permet donc au lecteur de retrouver et de comprendre bien des allusions et références dans les textes émanant des deux cultures. La maîtrise de la langue, même simple, ne suffit pas à comprendre un texte : une connaissance du monde partagée est nécessaire. Widdowson, qui fait partie du comité scientifique, nous indique dans son ouvrage Defining Issues in English Language Teaching (2003) que, pour qu’un texte devienne réel, il faut que les individus le réalisent comme discours, c’est-à-dire qu’ils établissent des liens avec les différents contextes constitués des systèmes de valeur et d’attitudes culturelles partagées dans lesquels il s’inscrit. Cette réalité est attachée à une culture donnée et n’est pas facilement transférable. Cet ouvrage peut aider les étudiants à trouver le sens d’un texte en accédant au contexte dans lequel il est produit.

8Les locuteurs d’anglais L2 pourront donc y trouver des indications utiles lors de leurs interactions avec des locuteurs américains ou britanniques au cours d’études, de voyages ou de relations d’affaires.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Françoise Narcy-Combes, « Oxford guide to British and American Culture – New edition », Cahiers de l’APLIUT, Vol. XXV N° 1 | 2006, 128-129.

Référence électronique

Marie-Françoise Narcy-Combes, « Oxford guide to British and American Culture – New edition », Cahiers de l’APLIUT [En ligne], Vol. XXV N° 1 | 2006, mis en ligne le 15 mai 2012, consulté le 28 juin 2017. URL : http://apliut.revues.org/2640

Haut de page

Auteur

Marie-Françoise Narcy-Combes

Université de Nantes – CERCI

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page