Navigation – Plan du site
Fiche pédagogique

Doublage d’un extrait de Volver d’Almodóvar et modification du scénario

Doblaje de una secuencia de Volver de Almodóvar y modificación del guión
Gaïdig Gilet
p. 151-159

Résumés

L’activité proposée s’adresse à des élèves de 3e et a pour support un extrait du film d’Almodóvar, Volver. Les tâches finales consistent en une modification du scénario initial et en un travail de doublage. Toutes les compétences du Cadre européen commun de compétences pour les langues : apprendre, enseigner, évaluer (CECRL)1 sont travaillées dans cette activité qui permet un travail ludique et créatif autour du cinéma.

Haut de page

Texte intégral

1Grâce au support filmique, les élèves non seulement découvrent une langue authentique, mais en plus ils ont l’occasion de doubler un scénario et de le modifier. L’intérêt de ces deux tâches est d’associer le travail de compréhension de l’oral avec celui de la prononciation, de l’accentuation, de l’intonation, et de l’assortir d’un exercice d’expression écrite. L’aspect ludique de l’activité, lié au jeu d’imitation et au processus d’identification, favorise la spontanéité et permet aux élèves de surmonter certains blocages (comme la peur du ridicule ou la difficulté à rouler les « r » par exemple). La créativité de l’exercice facilite l’appropriation des notions linguistiques et grammaticales et par là même leur mémorisation.

2Objectifs

    • 4 Almodóvar, Pedro. 2006. Volver. El Deseo S.A. España

    Culturels : introduction au cinéma espagnol par le biais d’un extrait de Volver4 de Pedro Almodóvar (Annexe 1).

  • Linguistiques :

    • lexicaux : les émotions, la surprise, les goûts, le but ;

    • grammaticaux : la négation (no, ni, ni siquiera) / le futur d’hypothèse / le passé composé / Gustar / la forme progressive.

  • Communicatifs : décrire une scène de film / lire un scénario de façon vivante / créer un court scénario à partir d’un modèle donné / jouer un scénario inventé.

3Public : élèves de 3e (l’activité peut s’adresser à tous les apprenants, collège, lycée, université, cours en LANSAD, il suffit de bien choisir l’extrait).

4Compétences travaillées : compréhension orale (CO), compréhension écrite (CE), expression orale (EO) dont expression orale en continu (EOC), expression écrite (EE).

5Niveau : A2.

6Nombre d’élèves : entre 15 et 24.

7Matériel ou équipement nécessaire : le DVD du film, un ordinateur et un vidéoprojecteur ou un téléviseur équipé d’un lecteur DVD, des dictionnaires (un pour deux élèves) pour l’activité finale d’expression écrite.
Il est nécessaire que le lecteur DVD indique les minutes et les secondes de façon à ne pas perdre de temps.

8Description du matériel didactique : un tableau récapitulatif avec les informations concernant les personnages et l’action ; la fiche-scénario à compléter par les élèves (et la fiche correction) ; le barème pour l’évaluation de l’expression écrite ; les grilles d’évaluation pour la tâche finale d’expression orale (pour l’enseignant et pour l’élève).

9Temps de préparation de l’activité par l’enseignant(e) : 1h30 pour la préparation du matériel didactique (documents à compléter par l’élève) ; 15 minutes pour la photocopie des documents ; 10 minutes à chaque cours pour l’installation de l’ordinateur et du vidéoprojecteur.

10Durée moyenne de l’activité : 4 x 45 minutes (évaluation comprise).

Déroulement de l’activité

Phase 1 (25 minutes) : CO et EO

11Les élèves visionnent l’extrait choisi (Chapitre 2 : de 11.11 à 11.54) et font part de leurs premières impressions relatives aux personnages et aux paysages (en général, ils reconnaissent Penelope Cruz [Raimunda], la trouvent différente, trop maquillée, s’étonnent de l’aridité des paysages, de la présence des éoliennes, tout en s’interrogeant sur ce que mangent les personnages).

12Un deuxième visionnage permet de les guider progressivement vers une analyse plus fine de l’extrait, notamment par la mise en relation des personnages. Les élèves mobilisent leurs connaissances, expriment des hypothèses, qui se voient confirmées ou infirmées par leurs camarades en fonction de la compréhension de chacun.

Phase 2 (20 minutes) : CE et EOC

13L’enseignant fait compléter un tableau récapitulatif qui reprend l’essentiel du vocabulaire abordé à l’oral (Annexe 2) aux apprenants. Ces derniers doivent donner les réponses en formulant des phrases complètes. Pour terminer, un élève est chargé de mobiliser ses connaissances de façon à restituer l’ensemble des informations à ses camarades dans un exercice de prise de parole en continu. Au choix, l’enseignant peut noter les réponses au tableau, ou demander aux élèves de le faire eux-mêmes chez eux.

Phase 3 (15 minutes) : CO et CE

14L’enseignant distribue aux élèves un scénario incomplet qu’ils doivent compléter à partir de ce qu’ils entendent (Annexe 3). Leur attention est attirée sur des expressions idiomatiques et sur des éléments linguistiques qui serviront au travail de création final. Selon le niveau de compréhension orale des élèves, 2 ou 3 visionnages peuvent être nécessaires. Une fois le scénario complété, les élèves profiteront du dernier visionnage pour se concentrer pleinement sur celui-ci ainsi que sur la prononciation, l’accentuation et l’intonation pendant le dialogue.

Phase 4 (temps variable selon le nombre d’élèves ; compter 30 minutes pour un groupe de 24 élèves) : lecture, prononciation, intonation, accentuation

15Par groupe de trois, les élèves lisent le dialogue (Annexe 3, 2e partie) de façon vivante, en veillant à adopter l’intonation et la prononciation les plus proches possible de celles des actrices. Cet exercice permet d’insister sur le rôle de l’intonation dans la compréhension du passage. Lorsque les élèves sont assez sûrs d’eux-mêmes, ils se succèdent de façon à doubler l’extrait. Le volume est alors totalement baissé et les voix des élèves se substituent à celles des actrices.

Phase 5 (45 minutes) : EE

16Par groupes de trois, les élèves doivent modifier le scénario initial en ne conservant que les deux premières phases et les expressions « Lo flipo » (J’hallucine), « ¿A qué va a querer […] ? » (Pourquoi est-ce qu’il/elle voudrait […] ?) et « sacar de quicio a uno » (rendre fou). Ils ont droit au dictionnaire. Le travail final doit être remis à l’enseignant qui le corrigera et l’évaluera, en attribuant une note à chaque groupe (Annexe 4).

Phase 6 (45 minutes) : évaluation

17Les élèves doublent l’extrait filmique, leur dialogue se substitue au scénario initial. Ils sont évalués de façon individuelle (Annexe 5).

18Pour l’évaluation finale, il est demandé aux élèves d’apprendre tout le dialogue, de façon à ce qu’aucun élève n’ait à apprendre un texte long tandis que d’autres se contentent de quelques phrases. D’autre part, chacun des groupes passe deux fois pour que les élèves doublent deux personnages différents. Cela facilite également l’évaluation, car l’extrait est court et les échanges rapides.

Bilan

Points positifs de l’activité 

19Cette activité est facile à mettre en place, nécessite peu de moyens techniques et les élèves s’investissent volontiers dans ces tâches à la fois ludiques et créatives. Par la suite, ils réemploient assez facilement les expressions de l’activité.

Points négatifs

20Il faut toujours prévoir une activité de substitution pour le cas où le matériel ne fonctionnerait pas. Les élèves les plus en difficulté ont parfois du mal à se détacher du scénario initial pour créer leur propre scénario. Il faut également veiller à ce que les phrases du nouveau scénario soient de longueur similaire à celle du scénario initial, sinon le doublage peut s’avérer difficile, compte tenu de la vitesse à laquelle se déroule le dialogue.

Conclusion

  • 5 LANSAD : Langues pour spécialistes d’autres disciplines. Il s’agit des apprenants dans toutes les f (...)

21Attractif, ludique, facile d’accès, vecteur d’émotion et de plaisir, d’une langue usuelle et authentique, le support filmique est un outil pédagogique particulièrement intéressant qui permet non seulement d’aborder les différentes activités langagières, mais aussi d’impliquer l’élève dans son apprentissage quel que soit son niveau. L’activité présentée ici peut être adaptée en fonction du public visé (collège, lycée, université, cours en LANSAD5), de son niveau et des objectifs de l’enseignant. Il existe suffisamment de films espagnols pour recourir à des extraits plus ou moins complexes du point de vue de la compréhension et de la longueur. Par ailleurs, l’enseignant peut, lui aussi, complexifier l’exercice en modifiant les consignes, ou bien en imposant le réemploi de certaines structures.

Haut de page

Annexe

Annexe 1. Introduction au cinéma espagnol

Annexe 1. Introduction au cinéma espagnol

Annexe 2. Exercice [CO + EO]

Annexe 2. Exercice [CO + EO]

Annexe 36 – Exercice [CO]

Annexe 36 – Exercice [CO]

Annexe 4 – Critères d’évaluation pour l’EE

Annexe 4 – Critères d’évaluation pour l’EE

Annexe 5 – Fiches d’évaluation

Annexe 5 – Fiches d’évaluation
Haut de page

Notes

1 Conseil de l’Europe. 2001. Cadre européen commun de compétences pour les langues : apprendre, enseigner, évaluer. Strasbourg : Éditions Didier.

2 ESO : Escuela Secundaria Obligatoria

3 Consejo de Europa. 2003. Marco común europeo de referencia para las lenguas : Aprendizaje, Enseñanza, Evaluación. Madrid : Ministerio de Educación, Cultura y Deporte - Instituto Cervantes Editorial Anaya.

4 Almodóvar, Pedro. 2006. Volver. El Deseo S.A. España

5 LANSAD : Langues pour spécialistes d’autres disciplines. Il s’agit des apprenants dans toutes les filières non linguistiques de l’université.

6 Les mots en italiques sont ceux que les élèves doivent retrouver. Les éléments encadrés sont des éléments grammaticaux sur lesquels l’enseignant attirera l’attention des élèves. Les éléments en gras sont des expressions courantes que les élèves devront mémoriser et réemployer.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Annexe 1. Introduction au cinéma espagnol
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/2756/img-1.png
Fichier image/png, 125k
Titre Annexe 2. Exercice [CO + EO]
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/2756/img-2.png
Fichier image/png, 70k
Titre Annexe 36 – Exercice [CO]
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/2756/img-3.png
Fichier image/png, 86k
Titre Annexe 4 – Critères d’évaluation pour l’EE
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/2756/img-4.png
Fichier image/png, 20k
Titre Annexe 5 – Fiches d’évaluation
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/2756/img-5.png
Fichier image/png, 43k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gaïdig Gilet, « Doublage d’un extrait de Volver d’Almodóvar et modification du scénario », Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité, Vol. XXXI N° 2 | 2012, 151-159.

Référence électronique

Gaïdig Gilet, « Doublage d’un extrait de Volver d’Almodóvar et modification du scénario », Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité [En ligne], Vol. XXXI N° 2 | 2012, mis en ligne le 24 mai 2012, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://apliut.revues.org/2756 ; DOI : 10.4000/apliut.2756

Haut de page

Auteur

Gaïdig Gilet

Gaïdig Gilet a enseigné le français au Mexique avant de devenir titulaire du CAPES d’espagnol. Elle est rattachée au collège Jean Racine de Viroflay et exerce au lycée Mansart de Saint-Cyr l’École pour l’année scolaire 2011-2012.
Gaidig.Gilet@ac-versailles.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Association des Professeurs de Langues des Instituts Universitaires de Technologie

Haut de page