Navigation – Plan du site
25 fiches pédagogiques

Une activité sur Internet : la cyberquête

Michèle Catroux
p. 34-40

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Description de l’activité

1Il s’agit de mettre en œuvre une cyberquête qui consiste en une recherche documentaire sur Internet afin de permettre la rédaction d’un document écrit original. La cyberquête est une tâche collaborative qui confronte les étudiants à des documents électroniques authentiques, c’est-à-dire à des documents de nature professionnelle non didactisés.

2Dans notre exemple, les étudiants organisés par deux doivent effectuer une tâche de lecture guidée par un objectif, l’invention d’une machine ou d’un mécanisme, ce qui leur permet de faire appel aux connaissances lexicales liées à leur domaine d’activité, en l’occurrence l’ingénierie mécanique. Ils doivent effectuer un tri parmi les informations parcourues pour établir des fiches techniques sur des mécanismes simples et ensuite présenter une invention s’appuyant sur les mécanismes étudiés pour répondre à un des problèmes majeurs de notre temps : l’environnement, le vieillissement de la population, la pollution, les difficultés de circulation, etc. Leurs productions sont évaluées soit par l’enseignant, soit par les étudiants eux-mêmes selon des critères prédéterminés. Ensuite, leur document servira de support à une présentation orale devant le groupe.

Objectifs de l’activité

3Cette tâche permet de viser plusieurs objectifs de nature différente :

  • des objectifs linguistiques à travers la lecture de textes en langue étrangère non didactisée. Les mêmes objectifs se retrouvent dans la réalisation de la tâche de rédaction et dans la présentation orale ;

  • un objectif de communication sociale au travers de l’exercice de présentation orale qui permet également de travailler à plusieurs niveaux de langue : langue orale, langue écrite synthétique et support visuel. La langue est considérée comme un outil permettant de faire passer un message clairement ;

  • un objectif culturel : les étudiants se trouvent confrontés à des informations de natures diverses en fonction des sites visités et peuvent réfléchir aux conceptions qui les sous-tendent ;

  • un objectif transversal de synthèse de documents puisque les étudiants doivent naviguer au travers de plusieurs sites et sélectionner les informations pertinentes ;

  • un objectif relationnel dans la mesure où les étudiants apprennent à travailler ensemble et à négocier leurs choix.

Indications matérielles

4Nombre d’étudiants avec lesquels l’activité est pratiquée : les étudiants travaillent par deux et la seule limite est le nombre de postes informatiques disponibles.

5Matériel, équipement nécessaire : pour chaque binôme, un poste informatique permettant la navigation sur Internet, mise à disposition d’un traitement de texte.

6Temps de préparation de l’activité par l’enseignant : la préparation est assez longue pour l’enseignant (six heures en moyenne). Elle se compose de deux tâches distinctes portant tout d’abord sur l’activité elle-même et ensuite sur la mise en page de la cyberquête.

7La nature de l’activité correspond aux thèmes traités par l’enseignant au cours de l’année et ne comporte pas véritablement de difficultés. Cette tâche est bien entendu préparée en amont par le travail d’acquisition lexicale fait en classe. Ensuite, il est nécessaire de trouver des sites se rapportant au thème choisi. Un moteur de recherche tel que Google permet de trouver des sites pertinents en très peu de temps.

8La mise en page de la cyberquête peut se faire rapidement en utilisant des cadres (« templates ») déjà existant sur le Web (voir sites utiles en fin de fiche). Il n’est pas nécessaire de connaître un langage de programmation pour le faire. Il suffit de suivre les indications sur le site ou d’utiliser une mise en page existante trouvée sur le Web.

9Durée moyenne de l’activité : plusieurs séances (on peut compter deux ou trois séances pour préparer le document et encore une ou deux pour les présentations orales). Cette activité peut se faire en fin d’année, où les étudiants sont moins motivés par un travail traditionnel.

10Rapide description du déroulement de l’activité : la cyberquête est expliquée aux étudiants pendant la première séance. Ils disposent de la cyberquête sous forme de page Web (cf. annexe 1) qu’ils enregistrent sur disquette. Ensuite ils travaillent en autonomie et l’enseignant devient personne-ressource. Les documents sont envoyés par email à l’enseignant pour l’évaluation selon les critères inclus dans la cyberquête. En parallèle, les étudiants préparent la présentation orale de leur invention.

Évaluation

11L’évaluation peut être effectuée par les étudiants eux-mêmes (cf. annexe 2), ce qui est toujours bénéfique pour un recul réflexif. On peut également donner à la présentation orale un caractère compétitif, ce qui augmente toujours la motivation.

Commentaires

12C’est une activité assez lourde à mettre en œuvre la première fois pour l’enseignant mais ensuite, il est très facile d’utiliser le même cadre et de varier le thème. Bien entendu, une seule activité de ce type dans l’année est suffisante. On peut également donner un sujet plus technique comme une cyberquête sur la « supraconductivité ».

13Ce genre de travail permet de mettre l’accent sur l’efficacité de la langue en situation. Les étudiants apprécient beaucoup le travail avec la langue, au lieu du travail sur la langue. Ils aiment également travailler en autonomie et se sentir responsables de leur travail. Il convient cependant de faire attention aux étudiants « parasites » qui laissent travailler leur partenaire sans apporter de contribution notoire.

14Par ailleurs, c’est une tâche intéressante du point de vue de la mise en synergie des savoirs et des savoir-faire car elle permet à des étudiants de niveau modeste de trouver les moyens de procéder à une rédaction correcte en utilisant les éléments linguistiques trouvés dans les sites. Le danger vient d’un trop grand recours au copier/coller que les limites physiques du document permettent de réduire.

15C’est une tâche complète qui permet de travailler plusieurs compétences.

Haut de page

Annexe

Annexe 1. The inventors’ webquest
A WebQuest for second year GMP students1

One of Leonardo's Flying Machines

One of Leonardo's Flying Machines

Based on a template from The WebQuest Page

Introduction
Leonardo da Vinci who was, as you know, one of the greatest inventors of all time, used simple mechanisms or machines to create new designs. These simple machines are the basis of all mechanical devices. They can be found in any more complex machines.
The six simple machines are as follows:

the inclined plane

the lever and fulcrum

the wedge

the screw

the wheel and axle

the pulley

You will have to find information about these simple machines to make sure you know what they are and how they work.
You will then have to invent your own machine to meet one of our century’s main issues, solve one of the problems our time has to face.

The Tasks

Task # 1
Find out about the six simple machines:
- give a definition for each one
- illustrate each one with a photograph or a drawing
- find an application for each machine (show an illustration and give a brief explanation)

The following sites will prove useful (but you are free to browse through other sites if you find it necessary):
Exploring Leonardo: http://www.mos.org/​sl/Leonardon/
Leonardo da Vinci collection : http://www.lib.stevens-tech.edu/​collections/​davinci/​inventions/​index.html
The Leonardo Museum in Vinci: http://www.leonet.it/​comuni/​vincimus/​invinmus.html
Simple machines: http://www.fi.edu/​qa97/​spotlight3/​spotlight3.html

Task # 2
- find one larger, more complex machine which implements at least two of the simple machines. For example a sewing machine which implements a wheel, a wedge (the needle), a lever and fulcrum (the foot pedal), and numerous screws:

A sewing machine

A sewing machine

- present this complex machine, show a photograph or a picture of it, with the relevant parts labeled.
- write an explanation of the kind of work this machine does and how it works.

Task # 3
-
finally, you will have to invent a machine using several of these simple mechanisms. Your machine will have to fill one of the XXIst century’s needs, i.e. it will have to be an answer to one of the following problems the future will have to face, such as pollution, ageing, health, traffic, weather protection, energy sources;
- you will have to draw the design of your machine, label it so as to show the implementation of simple mechanisms;
- you will then have to write an explanation for how your machine helps do work. Explanations should include the terms friction, force, surface area and distance;
- you will have to defend your project orally in front of the class.

You may visit the following sites to find more information about mechanisms and machines:
Introduction to mechanisms: http://www-2.cs.cmu.edu/​People/​rapidproto/​mechanisms/​chpt2.html#HDR28
How things work: http://www.hwstuffworks.com/​
In the following site, you will see examples of « crazy » machines which children have invented
Motion machines: http://www.sci.mus.mn.us/​sln/​tf/​m/​motionmachine/​motionmachine.html

In the museum of inventions you might find ideas for your own machine:
Museum of New Constructions & Inventions: http://home.earthlink.net/​~kandyhig/​sm/​portfoli/​inventri.htm
The following sites might help you too:
Enchanted Learning - Inventors and Inventions: http://www.enchantedlearning.com/​inventors/​indexh.shtml
Totally Absurd Inventions : http://www.totallyabsurd.com/​
About Famous Inventions : A to Z: http://inventors.about.com/​library/​bl/​bl12.htm

Good luck!

Annexe 2. Evaluation

Research Report: Inventor’s challenge webquest
Students’ names:

CATEGORY

4

3

2

1

Organization

Information is well organized with well-constructed paragraphs and subheadings.

Information is organized with well-constructed paragraphs.

Information is organized, but paragraphs are not well-constructed.

The information appears to be disorganized.

Quality of Information

Information clearly relates to the main topic. The examples chosen are relevant and illustrate the point with accuracy.

Information clearly relates to the main topic. The examples chosen are relevant .

Information relates to the main topic but the examples chosen are not always relevant.

Information has little or nothing to do with the main topic.

Amount of information

All topics are addressed and all questions answered with more than enough explanations.

All topics are addressed and most questions answered with enough information.

All topics are addressed, and most questions answered but without enough necessary information.

One or more topics were not addressed.

Spelling and grammar

No grammatical, spelling or punctuation errors.

Almost no grammatical, spelling or punctuation errors

A few grammatical spelling, or punctuation errors.

Many grammatical, spelling, or punctuation errors.

Diagrams & Illustrations

Diagrams and illustrations are neat, accurate and add to the reader’s understanding of the topic.

Diagrams and illustrations are accurate and add to the reader’s understanding of the topic.

Diagrams and illustrations are neat and accurate and sometimes add to the reader’s understanding of the topic.

Diagrams and illustrations are not accurate OR do not add to the reader’s understanding of the topic.

Conclusion
Now that the written part of the task is over, you will have to present your new machine in class. Make sure your presentation is clear and interesting.
You will then have to vote for the best invention.

Haut de page

Notes

1 Designed by Michèle Catroux michele.catroux@iut.u-bordeaux1.fr

Haut de page

Table des illustrations

Titre One of Leonardo's Flying Machines
Légende Based on a template from The WebQuest Page
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/2789/img-1.png
Fichier image/png, 244k
Titre A sewing machine
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/2789/img-2.png
Fichier image/png, 274k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michèle Catroux, « Une activité sur Internet : la cyberquête », Cahiers de l’APLIUT, Vol. XXIV N° 3 | 2005, 34-40.

Référence électronique

Michèle Catroux, « Une activité sur Internet : la cyberquête », Cahiers de l’APLIUT [En ligne], Vol. XXIV N° 3 | 2005, mis en ligne le 24 juin 2012, consulté le 23 mars 2017. URL : http://apliut.revues.org/2789 ; DOI : 10.4000/apliut.2789

Haut de page

Auteur

Michèle Catroux

Michle Catroux enseigne l’anglais dans le département Génie Mécanique et Productique (GMP) de l’IUT Bordeaux 1.
michele.catroux@iut.u-bordeaux1.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Association des Professeurs de Langues des Instituts Universitaires de Technologie

Haut de page