Navigation – Plan du site
25 fiches pédagogiques

Recettes de cuisine en cours de langue

Valérie Braud
p. 127-133

Texte intégral

1Cette activité a été mise en place dans le cadre de l’option « Diététique » du département Génie Biologique de l’IUT de Périgueux. L’idée est simple mais efficace et repose sur l’éternel constat qu’il est difficile d’impliquer les étudiants d’une filière scientifique dans leur apprentissage de l’anglais à moins de leur en montrer l’intérêt pour leur future carrière. La connaissance des techniques culinaires fait partie de la formation de tout diététicien, qui doit connaître les aliments et savoir les cuisiner en adaptant les recettes aux besoins de ses patients.

1. Objectifs pédagogiques

2Cette activité vise avant tout à favoriser la compréhension et la production orales. L’accent est mis sur la nécessaire interaction devant s’instaurer entre les étudiants qui prennent la parole et ceux qui composent l’auditoire. Cependant, au cours de leurs recherches, les étudiants sont amenés à lire et comprendre des documents et ils doivent rédiger une fiche recette.

3L’objectif lexical est le suivant : connaissance, appropriation et pratique du vocabulaire de la vie quotidienne et de la diététique, notamment le lexique des aliments, de la cuisine, des poids et mesures (systèmes métrique et impérial), des techniques diététiques (calcul de rations, conseils nutritionnels) et, dans une certaine mesure, de certains termes médicaux.

4L’objectif grammatical est le suivant : connaissance, appropriation et pratique de notions et fonctions grammaticales spécifiques comme indiquer une marche à suivre, décrire, conseiller, critiquer, suggérer, etc.

5L’objectif culturel repose sur la découverte et la connaissance des us et coutumes alimentaires du monde anglophone. Il est intéressant de noter qu’au-delà des a priori associés au savoir-faire culinaire de nos voisins anglais, la présentation et l’analyse d’un petit-déjeuner type britannique ou américain permet aux étudiants de prendre conscience des apports caloriques et de la répartition énergétique du premier repas de la journée.

2. Description de l’activité

6Le public visé est constitué d’étudiants de 2e année, c’est-à-dire un groupe de TD de 28 étudiants Il est bon de présenter l’activité dès le début de la 2e année afin que les étudiants aient le temps de s’organiser (cf. annexe 1). Ils se répartissent librement en groupes de deux ou trois et choisissent un sujet parmi les thèmes proposés, qui sont les suivants : breakfasts, main courses, desserts et dietetic meals. Le nombre de séances de deux heures dédiées à cette activité est de quatre, à raison de trois groupes par séance. L’activité se déroule en plusieurs étapes.

2.1. Exposé de la recette

7Le support est laissé au choix. Les étudiants ont à leur disposition un rétroprojecteur, un vidéo projecteur, un ordinateur portable, un magnétophone ainsi que l’appareil photo et la caméra numérique de l’IUT. Ils peuvent apporter leurs ustensiles ou utiliser le matériel de cuisine présent dans les salles de travaux pratiques. Le temps de parole est au minimum de cinq minutes par étudiant.

2.2. Activité(s) de communication

8À la fin de la recette, les étudiants doivent animer une ou plusieurs activités ludiques et simples comme, par exemple, des quiz pour tester la compréhension ou la prononciation de termes techniques. Certains proposent à l’auditoire de reformuler certaines définitions, de chercher les erreurs cachées. L’enseignant fait lui-même partie de l’auditoire afin d’intervenir le moins possible. L’expérience montre que les étudiants prennent souvent un malin plaisir à jouer au professeur – quand ils ne se moquent pas, gentiment, de ses petites manies – et savent se montrer inventifs et originaux.

2.3. Commentaires de l’auditoire

9Cette activité favorise avant tout l’expression orale et l’interactivité. Il s’agit pour les étudiants de faire preuve de conviction et de dynamisme. L’objectif principal est de partager des connaissances acquises grâce au cours et par un travail personnel. L’auditoire ne doit pas, pour autant, rester passif. Il devra être à même de poser des questions pratiques et techniques sur la recette choisie et de critiquer l’exposé par des commentaires constructifs. Deux « maîtres de séances » sont nommés pour chaque exposé afin d’éviter tout silence ou regard gêné. Leur rôle est de donner leur impression générale.

10La mise en route est parfois difficile. Cependant, les étudiants ont une grille de critères (cf. annexe 2) et peuvent se servir de leurs notes comme support. Il suffit de bien expliquer que la critique doit être constructive et que tout jugement doit être justifié pour que tout le monde « mette la main à la pâte ».

2.4. Dégustation

11Au fil des années, cette étape est devenue un moment plus que convivial et il m’a parfois fallu réprimer les ardeurs des étudiants. Un groupe, par souci de réalisme, à n’en pas douter, est allé jusqu’à confectionner des bananes flambées en direct. Fort heureusement, les préparations à base d’alcool sont beaucoup trop caloriques. En revanche, les recettes pour personnes souffrant d’allergie au gluten ou diabétiques ne font pas l’unanimité… Plus sérieusement, le contexte étant moins formel, les étudiants jouent le jeu et donnent leur avis en anglais sur les qualités gustatives, ou autres, des plats. Inutile de préciser que les horaires les plus adéquats sont fonction du thème du jour.

2.5. Évaluation

12L’annexe 4 indique les critères de notation utilisés pour évaluer la présentation orale.

3. Commentaires

13Voici quelques conseils pratiques fondés sur mon expérience qui peuvent aider à faire « prendre la mayonnaise ».

14Demandez à chaque groupe de vous indiquer au préalable la recette, le support et l’activité choisis. Cela permet de réserver le matériel si nécessaire, d’éviter des choix similaires et d’encourager la diversité et la créativité. Cela crée une connivence avec l’enseignant qui s’avère très stimulante pour les étudiants.

15Demandez aux étudiants d’envoyer leur fiche recette par courriel. Cela facilite les allers-retours ainsi que la réalisation du livret de recettes qui sera distribué aux étudiants (cf. un exemple de recette en annexe 4).

16Insistez sur la notion de progression : chaque série d’exposés doit être meilleure que la précédente, les étudiants doivent montrer qu’ils ont su tenir compte des critiques et remarques adressées à leurs camarades.

17Insistez sur la notion de plaisir : en créant un contexte favorable et convivial, chaque étudiant doit trouver sa place, quelle que soit sa timidité ou son aversion pour l’anglais. Il s’agit d’un travail collectif fondé sur l’émulation.

18Cette activité permet de créer une atmosphère de travail agréable et pose des jalons pour les cours suivants. Le cours repose, en effet, sur les connaissances scientifiques que les étudiants sont amenés à acquérir au cours de leur cursus et la pratique de leur futur métier. Il est préférable d’espacer les séances au cours du temps. En parallèle, nous abordons, en collaboration avec les enseignants de ces matières, l’alimentation du bien-portant (études de cas, répartition des apports alimentaires sur une journée, calcul des rations alimentaires), les relations patients/diététicien (entretiens, questionnaires, jeux de rôle).

19Les retours des étudiants sont, dans l’ensemble, positifs. Une fois leur appréhension dépassée, ils apprécient de s’exprimer à l’oral, gagnent en confiance et mettent de côté, pendant un instant, leurs préjugés vis-à-vis de l’anglais.

Haut de page

Annexe

Annexe 1. Exposé des objectifs

Annexe 1. Exposé des objectifs

Annexe 2. Grille de critères

Annexe 2. Grille de critères

Annexe 3. Grille d’évaluation enseignant

Annexe 3. Grille d’évaluation enseignant

Annexe 4. Exemple de fiche recette

Annexe 4. Exemple de fiche recette
Haut de page

Table des illustrations

Titre Annexe 1. Exposé des objectifs
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/2846/img-1.png
Fichier image/png, 105k
Titre Annexe 2. Grille de critères
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/2846/img-2.png
Fichier image/png, 88k
Titre Annexe 3. Grille d’évaluation enseignant
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/2846/img-3.png
Fichier image/png, 76k
Titre Annexe 4. Exemple de fiche recette
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/2846/img-4.png
Fichier image/png, 79k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Valérie Braud, « Recettes de cuisine en cours de langue », Cahiers de l’APLIUT, Vol. XXIV N° 3 | 2005, 127-133.

Référence électronique

Valérie Braud, « Recettes de cuisine en cours de langue », Cahiers de l’APLIUT [En ligne], Vol. XXIV N° 3 | 2005, mis en ligne le 30 juillet 2012, consulté le 22 mars 2017. URL : http://apliut.revues.org/2846 ; DOI : 10.4000/apliut.2846

Haut de page

Auteur

Valérie Braud

Avant d’être en poste à l’Université Bordeaux II, Valérie Braud a enseigné l’anglais à l’IUT Périgueux Bordeaux IV, dans le département Génie Biologique, option Diététique.
vbraud@u-bordeaux2.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Association des Professeurs de Langues des Instituts Universitaires de Technologie

Haut de page