Navigation – Plan du site

Vol. XXXII N° 2 | 2013
Quelle place pour l’éthique dans l’enseignement des langues de spécialité ?

S’adressant à des étudiants spécialistes d’autres disciplines, les enseignants de langue du secteur LANSAD contribuent à la formation de futurs professionnels. Faire acquérir à leurs apprenants les clés de la langue-culture d’un milieu professionnel fait donc partie de leur mission. Au-delà des codes de déontologie stricto sensu, l’éthique se révèle être l’une des clés de la langue-culture professionnelle, car on observe une quête de sens et un besoin grandissant de repères dans tous les secteurs d’activité.
Cependant, la place que l’éthique doit occuper dans le contenu de l’enseignement des langues est souvent mal définie, quand elle n’en est pas totalement absente. L’objectif de ce volume est de contribuer à préciser cette place en montrant que les angles d’approche des cultures professionnelles foisonnent (éthique médicale, sociale, économique, juridique, et même personnelle) et ouvrent sur une vaste palette de problématiques. À travers plusieurs des textes publiés ici, nous verrons que les questions d’éthique peuvent être un moyen de décloisonner des secteurs disciplinaires souvent séparés et d’appréhender la complexité des situations et des personnes. En effet, l’éthique est sujette à de multiples variations et, tout en reposant sur des valeurs fondamentales, elle implique des contradictions et pose question. Ce caractère non figé, non délimité, vivant, en fait un matériau précieux pour les enseignants de langue.