Navigation – Plan du site
Recensions

Shinichi Funasuji, Maurice Jacquet, Hiroshi Ogura, Parler le Japon

Co-production Université de Bourgogne CCReM La Passerelle et Université des Études Étrangères de Kyoto, 2004
Anne Lebas-Seguin
p. 73-74
Référence(s) :

Funasuji, Shinichi, Maurice Jacquet & Hiroshi Ogura. 2004. Parler le Japon. Co-production Université de Bourgogne CCReM La Passerelle et Université des Études Étrangères de Kyoto. Réalisateur : Jean-Claude Mech. Distributeur : La Passerelle CReM Université de Bourgogne, SFRS-CERIMES. Support : cédérom Mac et PC + livret explicatif (8 pages).

Texte intégral

1Parler le Japon, comme si vous y étiez…

2Imaginez : vous ne connaissez rien ni à la langue ni à la culture japonaise. Un professeur vous propose des cours en immersion totale. Le programme est le suivant : le tour du Japon par 12 villes-étapes. Le temps du séjour n’étant pas imposé, vous aurez tout le loisir d’avancer à votre guise. Sur place, différentes activités vous seront proposées, cours de langues, visites touristiques ou encore initiation à la culture nippone.

3À votre arrivée à Yokohama vous seront délivrées des informations générales nécessaires au bon déroulement de votre séjour. Vous vous dirigerez ensuite vers Nagoya ou vous serez guidé dans le choix de divers ouvrages généraux ou spécialisés à travers la présentation d’une bibliographie.

4Le vrai voyage commencera enfin. Vous découvrirez les villes de Tôkyô, Sapporo, Nagano, Kyôto puis Fukuoka, Nagasaki, Naha et Matsuyama. A chaque étape, vous serez accueilli par un écrivain, un poète, un journaliste qui en quelques mots, vous définira le lieu. Votre guide vous proposera ensuite une présentation historique et géographique de la ville. Après vous être familiarisé avec les lieux, vous aurez l’occasion de découvrir tel ou tel aspect de la langue japonaise. Ce voyage à la carte vous permettra d’organiser votre parcours découverte selon vos envies.

5Ainsi, afin de faciliter votre initiation à la langue, divers ateliers seront mis à votre disposition. Présentée selon les couleurs locales afin d’éveiller toujours plus votre attention, chacune de ces activités vous sera proposée de manière régulière pour une meilleure progression :

  • la séquence vocabulaire vous permettra d’acquérir une douzaine de mots ou expressions à l’écrit mais aussi à l’oral ;

  • la séquence communication consistera en une présentation de quatre à six situations reprenant des thèmes de la vie courante ;

  • la séquence outil sera l’occasion d’aborder tous les problèmes grammaticaux ou syntaxiques que vous aurez rencontrés précédemment ;

  • la séquence lecture éveillera peut-être en vous des talents de calligraphe puisqu’il s’agit ici d’un atelier d’écriture. À vous les hiragana, katakana… et les kanji !

  • vous aurez ensuite l’occasion d’évaluer vos connaissances grâce aux exercices de la séquence entraînement ;

  • la séquence pause est la cerise sur le gâteau. Malgré une dénomination peu engageante, il s’agit de la partie la plus excitante du voyage : la rencontre de Kaori, une jeune Japonaise très chaleureuse qui, à chaque étape, vous délivrera en français une multitude d’informations sur certains faits de langue, la vie au Japon, les habitudes, les traditions… Une remarque néanmoins concernant cette rubrique, l’accent japonais peut parfois rendre la compréhension difficile à une oreille peu habituée.

6Afin d’évaluer vos progrès, un bilan vous sera proposé à Hiroshima ainsi qu’à Osaka, dernière étape de votre périple.

7Cet outil interactif et pédagogique est une véritable invitation à la découverte de la langue et de la culture japonaise. Grâce à un graphisme et un fond sonore recherchés et très diversifiés, Parler le Japon se présente de manière très attrayante. Il privilégie la langue authentique à une langue standardisée et permet d’acquérir des savoirs et des savoir-faire fondamentaux. Il peut être utilisé comme support de cours pour un enseignant ou de manière autodidacte par un apprenant.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anne Lebas-Seguin, « Shinichi Funasuji, Maurice Jacquet, Hiroshi Ogura, Parler le Japon », Cahiers de l’APLIUT, Vol. XXIV N° 1 | 2005, 73-74.

Référence électronique

Anne Lebas-Seguin, « Shinichi Funasuji, Maurice Jacquet, Hiroshi Ogura, Parler le Japon », Cahiers de l’APLIUT [En ligne], Vol. XXIV N° 1 | 2005, mis en ligne le 19 octobre 2014, consulté le 28 mars 2017. URL : http://apliut.revues.org/3028

Haut de page

Auteur

Anne Lebas-Seguin

Lycée Victor Grignard, Cherbourg-Octeville

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page