Navigation – Plan du site
Fiches pédagogiques

L’enseignement des langues dans le département TC2 à l’IUT de Sceaux (Université Paris XI)

Hélène Gasc et Pedro Hernandez del Pino
p. 98-100

Texte intégral

  • 1 Il existe à l’IUT de Sceaux deux départements TC ; l’accent sur les langues est moins important en (...)

1Ce département de Techniques de Commercialisation (orientation « Commerce International ») a été créé en 19741. Dès cette année-là, l’enseignement de deux langues, dont l’anglais, était obligatoire et dispensé à raison de 3 heures hebdomadaires par étudiant et par langue, en 1e et en 2e année. Au fil des ans, cet horaire a dû être réduit progressivement à 2 heures hebdomadaires par étudiant et par langue, faute de crédits.

2Le tableau en annexe retrace l’évolution de la fréquentation des langues par les étudiants depuis l’année 1983, les archives des années antérieures n’ayant pas été conservées.

3Trois langues sont dispensées à l’IUT : l’anglais, l’allemand et l’espagnol, mais les étudiants ont la possibilité de suivre les cours d’une LV2 autre que l’allemand ou l’espagnol en dehors de l’IUT, à condition qu’ils ne soient pas débutants dans cet apprentissage. Ils peuvent également étudier une LV3, en tant que débutants ou à un niveau plus avancé, soit à l’IUT s’il s’agit de l’allemand ou de l’espagnol, soit en dehors de l’IUT dans les autres cas. Pour ce faire, les étudiants qui poursuivent l’étude d’une langue qui n’est pas enseignée à l’IUT s’inscrivent généralement au CNED, le coût de l’inscription étant à leur charge.

4L’étude de deux langues (au minimum) est obligatoire. L’inscription en LV3 est facultative. Mais une fois celle-ci réalisée, l’étude en devient obligatoire et cette LV3a le même poids, en ce qui concerne la notation, que chacune des deux autres langues obligatoires.

5Pendant plusieurs années, la parité entre l’allemand et l’espagnol a été maintenue artificiellement. Depuis quelques temps, face à un nombre de plus en plus important de candidats hispanisants, la priorité a été donnée à la qualité des dossiers de candidature, ce qui explique la baisse du nombre de germanistes inscrits ces dernières années.

6Outre l’allemand et l’espagnol, ce sont essentiellement l’arabe, le chinois, l’italien, le portugais et le russe qui sont le plus souvent étudiés en LV2 ou en LV3. Les autres langues recensées apparaissent de façon tout à fait marginale.

7À noter : pendant trois années consécutives, des crédits ministériels exceptionnels destinés à l’enseignement des langues ont permis d’initier certains étudiants au russe. Cet enseignement, en tant que LV3, a remporté un grand succès auprès des étudiants. Il a malheureusement dû être interrompu faute de moyens financiers. Pourquoi le russe ? Simplement parce qu’un enseignant d’économie de TC2 était compétent dans ce domaine. Cet enseignement ne pouvant fonctionner que grâce à des crédits occasionnels, le département TC2 a décidé de les consacrer à un enseignement de langue présentant l’avantage d’être formateur pour les étudiants et n’obligeant pas le département à recruter un enseignant de façon inéluctablement provisoire.

  • 2 Nous avons essayé de comptabiliser les stages à l’étranger depuis 1991. Malheureusement, les donnée (...)

8Chaque année, un nombre non négligeable d’étudiants effectue un stage à l’étranger, de préférence dans un pays anglophone, germanophone ou hispanophone. Pendant plusieurs années, c’est le stage de 2e année que les étudiants effectuaient à l’étranger2. Il avait lieu en été (ou en février/mars pour l’année 1999-2000) et la durée en était fixée à 8 semaines. Depuis l’année 2000-2001, la date du stage de 2e année a été fixée après les vacances de printemps et coïncide de ce fait avec les dates des concours d’entrée aux écoles de commerce. La tendance s’est donc trouvée inversée : les étudiants partent désormais plus volontiers à l’étranger pendant leur stage de 1e année qui se déroule pendant l’été et dont la durée est fixée à 2 semaines au minimum. À titre d’exemple, sur 111 étudiants ayant soutenu leur rapport de stage en octobre 2000, 68 s’étaient « expatriés » : 42 étaient parties dans des pays anglophones (Grande-Bretagne, USA, Irlande, Canada, Afrique du Sud), 9 en Espagne et 5 en Allemagne ; 12 autres stages avaient eu lieu dans d’autres pays : 4 au Maroc, 3 au Portugal, 1 en Tunisie, 1 en Chine, 1 au Vietnam, 1 en Thaïlande et 1 en Suède. En revanche, en 2e année, une dizaine d’étudiants seulement choisissent d’effectuer leur stage à l’étranger.

Haut de page

Annexe

Annexe : Tableau des LVE en TC à l’IUT de Sceaux de 1983 à 2003

Annexe : Tableau des LVE en TC à l’IUT de Sceaux de 1983 à 2003

Année = année de première inscription des étudiants
LV3 = Étudiants inscrits dans 3 langues
Les chiffres sont exprimés en pourcentages
GB = Anglais
A = Arabe
I = Italien
P = Portugais
D = Allemand
Ch = Chinois
J = Japonais
R = Russe
E = Espagnol
Co = Coréen
M = Malgache
V = Vietnamien

Haut de page

Notes

1 Il existe à l’IUT de Sceaux deux départements TC ; l’accent sur les langues est moins important en TC1 (option « Marketing »).

2 Nous avons essayé de comptabiliser les stages à l’étranger depuis 1991. Malheureusement, les données ont été « écrasées » ; nous avons exhumé les conventions de stage et comptabilisé les destinations étrangères, mais cette occupation chronophage a finalement abouti à un tableau inutilisable à cause des nombreuses lacunes dans les archives. Nous avons l’intention de consacrer un projet tutoré aux stages à l’étranger. Il faudrait faire des recherches plus approfondies dans les archives et surtout y mettre un peu d’ordre. Alors, à suivre… ?

Haut de page

Table des illustrations

Titre Annexe : Tableau des LVE en TC à l’IUT de Sceaux de 1983 à 2003
Légende Année = année de première inscription des étudiantsLV3 = Étudiants inscrits dans 3 languesLes chiffres sont exprimés en pourcentagesGB = AnglaisA = ArabeI = ItalienP = PortugaisD = AllemandCh = ChinoisJ = JaponaisR = RusseE = EspagnolCo = CoréenM = MalgacheV = Vietnamien
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/3374/img-1.png
Fichier image/png, 96k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hélène Gasc et Pedro Hernandez del Pino, « L’enseignement des langues dans le département TC2 à l’IUT de Sceaux (Université Paris XI) », Cahiers de l’APLIUT, Vol. XXIII N° 2 | 2004, 98-100.

Référence électronique

Hélène Gasc et Pedro Hernandez del Pino, « L’enseignement des langues dans le département TC2 à l’IUT de Sceaux (Université Paris XI) », Cahiers de l’APLIUT [En ligne], Vol. XXIII N° 2 | 2004, mis en ligne le 25 décembre 2012, consulté le 26 mai 2017. URL : http://apliut.revues.org/3374 ; DOI : 10.4000/apliut.3374

Haut de page

Auteurs

Hélène Gasc

Hélène Gasc enseigne l’espagnol dans le département TC2 de l’IUT de Sceaux (Université Paris XI).
helene.gasc@iut-sceaux.u-psud.fr

Pedro Hernandez del Pino

Pedro Hernandez del Pino est enseignant d’espagnol dans le département TC2 de l’IUT de Sceaux (Université Paris XI).
pedro.hernandez@iut-sceaux.u-psud.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page