Navigation – Plan du site
Fiche pédagogique sur l'EMILE

De l’EMILE à Toulouse

CLIL: a Comparison of four teaching situations in Toulouse
Nadia Yassine-Diab et Nolwena Monnier
p. 144-155

Résumés

Cette fiche pédagogique compare quatre dispositifs d’EMILE (Enseignement d’une matière par l’intégration d’une langue étrangère) mis en place durant les trois dernières années sur le pôle universitaire toulousain par deux départements de l’IUT « A » Paul Sabatier (Techniques de Commercialisation, et Informatique) et deux de l’IUT de Blagnac (Réseaux et Télécoms, et Informatique). Grâce à un questionnaire administré au responsable pédagogique de chacune de ces formations, nous présenterons entre autres les objectifs visés, le public concerné, l’organisation pédagogique mise en place ou encore le profil des intervenants. Nous dresserons également un premier bilan de ces expérimentations.

Haut de page

Texte intégral

  • 1 IUT : Institut Universitaire de Technologie.
  • 2 DUT : Diplôme Universitaire de Technologie.

1Nous proposons dans cette fiche pédagogique de présenter quatre dispositifs d’EMILE (Enseignement d’une matière par l’intégration d’une langue étrangère) innovants mis en place sur le pôle universitaire toulousain par deux départements de l’IUT1 ‘A’ Paul Sabatier – Techniques de Commercialisation (TCT) et Informatique (InfoT) – et deux de l’IUT de Blagnac – Réseaux et Télécoms (RTB) et Informatique (InfoB). Ces initiatives sont récentes, la plus ancienne date de 2008. Elles résultent d’initiatives individuelles enseignantes. Toutes ciblent un public de deuxième année de DUT2 et concernent l’enseignement de l’anglais.

  • 3 Voir en annexe le tableau de synthèse réalisé grâce à ce questionnaire.

2Un questionnaire unique3 a été administré au responsable pédagogique de chacune de ces formations. La présentation de chaque dispositif sera suivie d’une analyse globale pour dresser un premier bilan de leurs avantages et de leurs limites.

Dispositif 1 – Département Techniques de commercialisation de Toulouse

3Date de création : septembre 2010.

4Objectifs :

    • 4 DUTI : Diplôme Universitaire de Technologie International.

    développer la mobilité étudiante entrante pour accroître la mobilité sortante des étudiants du département : signature de douze nouveaux accords Erasmus depuis l’ouverture du programme. Ainsi, le groupe DUTI4 se compose-t-il pour moitié d’étudiants français ou francophones issus de la première année de DUT et pour moitié d’étudiants, francophones ou non, issus de partenariats étrangers ;

  • augmenter le nombre de situations professionnelles en immersion linguistique ;

  • favoriser la transdisciplinarité.

5Public concerné : sélection des étudiants français sur niveau de langue anglaise, niveau académique général, autonomie et comportement sur dossier de première année. Un groupe de deuxième année sur six groupes, soit 25 à 30 étudiants.

6Organisation pédagogique et choix des matières enseignées en anglais :

  • 20 h par module du programme dans son ensemble, cinq à sept modules par semestre, soit environ 200 h par an par étudiant ;

    • 5 Semestre 3 : marketing opérationnel, marketing du point de vente, projet personnel et professionnel (...)

    association de matières « cœur de métier » et de matières générales5 enseignées en anglais ;

  • cours de Français Langue Étrangère pour les étudiants en échange, niveau débutant/faux-débutant et niveau plus avancé, obligatoire aux deux semestres ;

  • possibilité de participer à un projet tuteuré en anglais et/ou d’effectuer un stage en France dans un contexte anglophone.

7Intervenants :

  • équipe mixte : enseignants du département (enseignants-chercheurs et enseignants du second degré) et vacataires recrutés spécifiquement pour ce groupe en anglais ;

  • compétence linguistique liée à leur activité de recherche à l’international ;

  • linguistes et/ou locuteurs natifs ayant une compétence à la fois en langue et dans la matière.

8Collaboration avec les enseignants de langue : les enseignants de langue relisent, à la demande, les supports pédagogiques des enseignants de matière. Les enseignants de matière fournissent leur(s) support(s) de cours aux enseignants intervenant en anglais.

9Évaluation : la moitié du groupe DUTI étant non francophone, les examens de fin de semestre ainsi que le contrôle continu sont exclusivement en anglais. Une concertation a lieu entre enseignants pour que les compétences et les connaissances testées soient les mêmes dans le groupe DUTI (évaluation en anglais) et dans les autres groupes (évaluation en français).

10Motivations :

  • étudiants : uniquement sur candidature, donc motivés pour suivre les cours en anglais ;

  • enseignants : élargir leurs horizons et leurs méthodes pédagogiques, faire un lien avec leur propre recherche et s’investir dans un projet transversal du département.

  • 6 DUETE/DUETI : Diplôme Universitaire d’Études Technologiques à l’Étranger/International.

11Taux de réussite et poursuite d’études : aucune différence notable par rapport au taux de réussite du reste de la promotion n’est à noter. Fort taux de poursuite d’études en DUETE6.

12Financement : pas de surcoût puisque les enseignements font partie du Programme Pédagogique National (PPN) qui décrit l’organisation du DUT.

Dispositif 2 – Département Informatique de Toulouse

13Date de création : projet-pilote en février 2012, élargissement du dispositif en septembre 2012.

14Objectifs :

  • développer la mobilité sortante des étudiants ;

  • augmenter le nombre de situations professionnelles en immersion ;

  • favoriser la transversalité.

15Public concerné : pas de sélection. Cinq groupes de deuxième année, soit 120 à 130 étudiants au total.

  • 7 CM : Cours Magistral.
  • 8 TDD : Test-Driven Development.
  • 9 XML : eXtensible Markup Language, un langage informatique.
  • 10 TP : Travaux Pratiques.

16Organisation pédagogique et choix des matières enseignées en anglais : 18 h étudiant au total sur l’année, réparties comme suit : au semestre 3, économie (1,5 h CM7), informatique-TDD8 (1,5 h CM), mathématiques-théorie des graphes (4,5 h CM) ; au semestre 4, mathématiques-cryptographie (3 h CM), informatique-XML9 (3 h CM et 4,5 h TP10).

17Intervenants :

  • équipe mixte d’enseignants-chercheurs et d’enseignants du second degré titulaires du département ;

  • compétence linguistique majoritairement liée à leur activité de recherche à l’international ;

  • trois à quatre conférences par des enseignants anglophones sur leur cœur de métier via le programme européen d’échanges d’enseignants Erasmus Staff Mobility : contenus de spécialité novateurs complémentaires des enseignements du département.

18Collaboration avec l’enseignant de langue : la coordinatrice du dispositif est angliciste. Elle

  • relit systématiquement les supports pédagogiques ;

  • est présente à la première séance de chaque série pour une remédiation linguistique (aide lexicale, phonétique…) ;

  • donne des conseils sur la mise en œuvre pédagogique.

19Évaluation : en français, intégrée à l’évaluation des autres enseignements de chaque matière.

20Motivations :

  • étudiants : les cours en EMILE étant obligatoires, on s’attendrait à des réticences de certains étudiants linguistiquement faibles. La préparation linguistique en amont avec l’enseignante de langue pour introduire les mots clés de la discipline en anglais, et la mise à disposition de lexiques spécifiques bilingues sur la plateforme pédagogique Moodle rassurent les étudiants. Les collègues ont ensuite conçu des supports de cours et des exercices lacunaires (« à trous ») spécifiques pour permettre aux étudiants les plus faibles en anglais de suivre. Une permanence de soutien en français est prévue pour chacun des enseignements délivrés en anglais : chaque étudiant peut venir vérifier sa compréhension du contenu. La mise en situation professionnelle en anglais est plébiscitée par les étudiants. Tous ces éléments concourent à la motivation des étudiants grâce au défi supplémentaire à relever ;

  • enseignants : élargir leurs horizons et leurs méthodes pédagogiques, faire un lien avec leur propre recherche et s’investir dans un projet transversal. Tous volontaires, ils aiment l’idée d’un défi à relever.

21Taux de réussite et poursuite d’études : pas suffisamment de recul pour pouvoir en juger.

22Financement :

  • projet-pilote 2011-12 : module optionnel d’Informatique-Base de Données pour étudiants volontaires, exceptionnellement financé sur budget propre ;

    • 11 TD : Travaux Dirigés.

    dispositif d’EMILE 2012-15 : pas de surcoût en ce qui concerne les enseignements proprement dits (PPN). Par contre, une demande de BQF (Bonus Qualité Formation) a été déposée et acceptée par la direction de l’IUT pour financer le dispositif d’accompagnement et de soutien. Ce fonds d’innovation pédagogique d’un montant variable car relatif au projet soutient des actions favorisant l’innovation pédagogique, la collaboration inter-établissements et l’inscription de projets dans une dimension internationale. Dans le cas présent, nous avons reçu l’équivalent de 56 h TD11 pour le projet SMILE (Sensibilisation à l’enseignement d’une matière intégrée dans une langue étrangère).

Dispositif 3 – Département Réseaux et télécommunications de Blagnac

23Date de création : septembre 2008.

24Objectifs :

  • développer la mobilité sortante des étudiants ;

  • augmenter le nombre de situations professionnelles en immersion ;

  • favoriser la transversalité.

25Public concerné : pas de sélection. Les quatre groupes des semestres 3 et 4, soit 48 étudiants au total.

26Organisation pédagogique et choix des matières enseignées en anglais : 16 h étudiant au total sur l’année ; seul le cours de Réseaux est concerné, 8/60 h de TP au semestre 3 et 8/90 h TP au semestre 4.

27Intervenants : le cours est dispensé chaque année par le même enseignant irlandais dans le cadre d’Erasmus Staff Mobility.

28Collaboration avec l’enseignant de langue : aucune collaboration n’a été demandée par l’enseignant locuteur natif.

29Évaluation : l’évaluation de cette partie (en anglais) est intégrée à celle des autres enseignements de cette matière (en français).

30Motivations :

  • étudiants : les points abordés en anglais ne sont pas des notions nouvelles et sont proposés en début de chaque semestre. Les étudiants sont contents de ce dispositif qui les met en situation professionnelle concrète en anglais ;

  • enseignants : perspective interculturelle, opportunité de tester leur enseignement sur un public différent, tant de point de vue des compétences techniques que des repères culturels et linguistiques.

31Taux de réussite et poursuite d’études : pas de lien particulier entre cet enseignement et le taux de réussite ou de poursuite d’études à l’étranger.

32Financement : pas de surcoût puisque l’intervention du collègue irlandais est financée par le programme de mobilité européenne Erasmus Staff Mobility.

Dispositif 4 – Département Informatique de Blagnac

33Date de création : septembre 2010.

34Objectifs :

  • développer la mobilité sortante des étudiants ;

  • augmenter le nombre de situations professionnelles en immersion ;

  • favoriser la transversalité ;

  • développer la mobilité entrante des étudiants : objectif abandonné car ce département n’a pas signé suffisamment d’accords Erasmus ou d’accords de collaboration permettant l’accueil d’étudiants étrangers.

35Public concerné : sélection sur niveau de langue anglaise. Un groupe de TD sur trois, soit 26 étudiants.

  • 12 OMGL : Outils et Méthodes du Génie Logiciel.

36Organisation pédagogique et choix des matières enseignées en anglais : 168 h par étudiant au total sur l’année, mais uniquement des matières de « cœur de métier » : chaque semaine (sur une durée de 16 semaines) 4,5 h OMGL12, 3 h Java, 1,5 h Réseaux, 1,5 h XML.

37Intervenants : équipe mixte d’enseignants-chercheurs, d’enseignants du second degré et de vacataires qui enseignent tous au département. Les enseignants-chercheurs ont une compétence linguistique liée à leur activité de recherche à l’international.

38Collaboration avec l’enseignant de langue : collaboration en amont avec l’enseignante de langue titulaire, en fonction des besoins et à la demande des enseignants de matière.

39Évaluation : en français car intégrée à l’évaluation des autres enseignements de cette matière.

40Motivations :

  • étudiants : intégration à ce groupe uniquement sur candidature ;

  • enseignants : le défi à relever et le côté assez ludique de l’activité.

41Taux de réussite et poursuite d’études : pas de lien particulier entre ces enseignements et le taux de réussite ou de poursuite d’études à l’étranger.

42Financement : pas de surcoût (PPN).

Bilan et perspectives

43Quel bilan pouvons-nous tirer de ces dispositifs, certes récents ?

44En TCT et en InfoT, un questionnaire anonyme a été distribué de manière formelle à tous les étudiants concernés par le dispositif. Le bilan est globalement positif.

45En InfoB et RTB, aucun questionnaire n’a été distribué et nous n’avons pas eu l’occasion de rencontrer les étudiants concernés qui étaient déjà partis en stage. Le seul retour des étudiants a été récolté de manière orale par les responsables de formation. Aux dires de nos collègues, le bilan est globalement positif, mais nous n’avons pas suffisamment d’éléments de comparaison pour pouvoir entrer davantage dans les détails en ce qui concerne les perspectives.

46En TCT, les étudiants soulignent leurs progrès linguistiques ressentis, la plus-value pour leur CV et la richesse interculturelle. Ils apprécient la présence des étudiants Erasmus dans leur groupe : enrichissement linguistique, culturel et humain. Le volontariat et la sélection pour intégrer le groupe d’EMILE expliquent sa réussite. La solidarité y apparaît plus grande que dans les autres groupes. Les étudiants sont très satisfaits de ce dispositif car il correspond à leurs attentes. Les candidatures françaises au DUTI en fin de première année sont en augmentation depuis trois ans, comme celles des étudiants Erasmus.

47En InfoT, les étudiants ne sont pas volontaires, mais ils sont globalement très satisfaits du dispositif. Ils se disent a posteriori contents d’avoir eu « la chance » de suivre ces cours en EMILE et plébiscitent leur reconduction obligatoire pour l’ensemble de la promotion à venir.

  • 13 Seuls les enseignants intervenant au Département InfoT ont reçu une rétribution forfaitaire de troi (...)

48En ce qui concerne les enseignants, les avis sont plus nuancés. En TCT, ils soulignent l’augmentation du temps de préparation et la nécessité d’adaptations pédagogiques, comme par exemple la suppression de CM au profit de TD ou de TP, ou l’adaptation des supports d’enseignement. L’EMILE requiert un investissement13, une concentration supplémentaire en présentiel en raison d’une langue (pour les enseignants disciplinaires) ou d’une spécialité maîtrisée imparfaitement (pour les enseignants linguistes). L’équipe pédagogique a évolué depuis trois ans pour différentes raisons (obtention du CAPES, préparation d’une habilitation à diriger des recherches, et remplacement de deux intervenants). Le reste de l’équipe continue avec enthousiasme ses interventions.

49En InfoT, les premiers retours sont très encourageants et le bilan complet de toutes les données récoltées lors des questionnaires anonymes distribués en fin d’année sera analysé et publié prochainement. De nombreux étudiants ont remercié, via ces mêmes questionnaires anonymes, les enseignants participants pour leur investissement et leur initiative. Les collègues concernés sont contents de l’expérience, ils « en étaient capables ». Enfin, ils s’accordent pour dire que l’EMILE génère des contraintes mais offre aux étudiants une ouverture à l’international sans précédent.

50Plusieurs questions demeurent après ce premier panorama.

51Du point de vue des étudiants, quel dispositif d’EMILE est le plus efficace linguistiquement ? Faut-il prôner la sélection, ou au contraire l’ouverture à tous, quel que soit leur niveau de langue ? Il sera intéressant d’examiner si, sur le long terme, l’enthousiasme exprimé à la sortie de ces dispositifs est toujours le même et s’il a contribué à l’internationalisation et/ou à la professionnalisation.

  • 14 La Certification complémentaire aux personnels enseignants en langue étrangère en discipline non li (...)

52Du point de vue des enseignants, comment s’assurer que les intervenants offrent un modèle adéquat, linguistique pour les enseignants disciplinaires et disciplinaire pour les enseignants linguistes ? Jusqu’à présent, aucune certification linguistique des enseignants n’existe dans l’enseignement supérieur français contrairement à ce qui existe dans l’enseignement secondaire14. Une réflexion de fond à ce sujet est menée au sein du laboratoire LAIRDIL afin de créer et de concevoir des outils d’évaluation transférables à toutes les langues, qui permettraient d’évaluer la capacité de l’enseignant disciplinaire à donner son cours dans une autre langue que la sienne, et à garantir ainsi la qualité de ce type de dispositif. Jusqu’à présent et pour encore un nombre indéterminé d’années, les dispositifs d’EMILE reposent à la fois sur le volontariat des collègues et sur la confiance du coordinateur concernant le niveau d’anglais de son collègue. Il serait délicat de demander au coordinateur et/ou à l’enseignant de langue d’évaluer et de valider le niveau d’anglais de ses collègues, d’où l’intérêt d’un outil d’évaluation objectif et anonyme. Une prochaine étude approfondie d’autres dispositifs d’EMILE dans l’enseignement supérieur à travers la France contribuera à alimenter notre réflexion globale sur un dispositif en plein développement.

Nous tenons à remercier nos collègues de l’IUT de Blagnac des Départements InfoB et RTB pour avoir répondu à nos questions, ainsi que les collègues de l’IUT ‘A’ Paul Sabatier de Toulouse, dans les départements InfoT et TCT, pour leur investissement et leur soutien.

Haut de page

Annexe

Annexe. Tableau de synthèse des résultats de l’enquête

Départements/Critères de comparaison

TC Toulouse

INFO Toulouse

RT Blagnac

INFO Blagnac

Date création

Sep. 2010

Fév. 2012 pilote, puis sep. 2012

Sep. 2008

Sep. 2010

Objectifs

Lien mobilité entrante/sortante

Oui

Non

Non

Non

Encourager mobilité sortante
(stages et études)

Oui

Oui

Oui

Oui, indirectement

Public

Année concernée

2e année

2e année

2e année

2e année

Nombre de groupes et d’étudiants

1 groupe/6
= 25-30 étudiants

Tous (5 groupes)
= 120-130 étudiants

Tous (4 groupes)
= 48 étudiants

1 groupe TD
= 26 étudiants

Proportion Français/autres

50/50

100 FR

100 FR

100 FR

Sélection

Oui

Non

Non

Oui

Taux de recrutement

80 %

100 %

100 %

Env. 100 %

Critères de sélection

Langue,
niveau général,
autonomie,
comportement
(dossier S1-S2)

N/A

N/A

Langue

Proportion
femmes/hommes

70 F/30 H

90 H/10 F

95 H/5 F

90 H/10 F

Organisation

Nombre d’heures

20h/module (5 à 6 modules/semestre), soit une centaine d’heures/semestre.

18h étudiants/année :
S3 :
éco 1,5h CM
TDD 1,5h CM
maths 4,5h CM
S4 :
XML 3h TP
crypto 3h CM
XML 4,5h CM

8h/60 en S3
et 8h/90 en S4

168h étudiant :
OMGL 5h
java 3h
réseaux 1,5h
XML 1,5h par semaine x 16 semaines

Enseignements concernés

S3 :
marketing opérationnelMPV,
3PE,
Business English,
com com,
TCI,
négociation
S4 :
économie,
marketing statistiques,
qualité,
3PE,
CRM,
Business English
+ Projet tut
+ stage

Économie internationale (CM),
maths théorie des graphes (CM/TD),
maths cryptographie (CM),
TDD (CM),
XML (CM et TP)

Réseaux

S3 : OMGL java réseau xml

Intervenants

Type d’intervenant (anglophone, francophones, mixte, local, extérieur)

Mixte

Mixte (Locaux + conférenciers anglophones)

Extérieurs

Locaux

Statut : Enseignant-chercheur (EC) ou enseignant du secondaire (E)

EC (sauf enseignants de langues avec double compétence)

EC

E et EC

EC et E

Difficultés

Difficultés pédagogiques

Trouver intervenant et stabiliser équipe

Trouver intervenant et stabiliser équipe

Équipe stable mais réduite

Équipe stable mais réduite

Différentiel dans les résultats académiques entre groupe(s) EMILE et groupe(s) non-EMILE

Non

N/A

N/A

Pas de sélection

Motivations

Étudiants

Oui car sélectionnés

En augmentation car défi supplémentaire + situation professionnelle si TP

Oui car contenu déjà vu

Poursuite d’études + défi

Enseignants

Intérêt de transposer ses cours en langue étrangère ; curiosité de faire un cours de marketing en anglais, d’élargir ses horizons et ses méthodes pédagogiques, en lien avec sa recherche

Défi supplémentaire

Erasmus Staff Mobility

Défi + ludique

Réussite

Aide à la réussite de tous (si pas de sélection)

N/A

Lexique sur Moodle, préparation en amont en cours d’anglais, bouée (soutien), doc à trous pour CM

Non

Non

Collaboration avec l’enseignant de langues

Oui/ Non

Oui

Oui

Non

Oui

Présence enseignant de langue dans le cours EMILE

Non

Oui

Non

Non

Collaboration en amont

Oui

Oui

Non

Oui

Si oui, type de collaboration

Relecture supports cours ou sujets examens

Relecture supports cours (examen en FR)

N/A

Non

Collaboration sur la mise en œuvre

Non

Oui

Non

Non

Autre

N/A

Questionnaires anonymes préparés ensemble

N/A

Non

Évaluation

Langue

Anglais

Français

Français

Français

Prise en compte de la qualité de la langue anglaise

Non, même pénalité qu’en français (max 2 points)

N/A

N/A

Non

Taux de réussite

Pénalisation
éventuelle

Pas de pénalisation

Pas de pénalisation

?

Pas de pénalisation

Poursuite d’études

Lien évident avec le DUETE (80 % DUTI), donc confirmation lien international

Pas de lien évident pour l’instant (trop petit échantillon)

oui, 5 par an

Question en cours

Financement

PPN

PPN + BQF 2012-2015 (après financement propre module optionnel SMILE)

PPN

PPN

Lien mobilité enseignante

Non

Oui

Non

Non

Haut de page

Notes

1 IUT : Institut Universitaire de Technologie.

2 DUT : Diplôme Universitaire de Technologie.

3 Voir en annexe le tableau de synthèse réalisé grâce à ce questionnaire.

4 DUTI : Diplôme Universitaire de Technologie International.

5 Semestre 3 : marketing opérationnel, marketing du point de vente, projet personnel et professionnel de l’étudiant, Business English, communication commerciale, techniques du commerce international et négociation.
Semestre 4 : économie européenne, marketing stratégique, qualité, projet personnel et professionnel de l’étudiant, gestion de la relation client et Business English.

6 DUETE/DUETI : Diplôme Universitaire d’Études Technologiques à l’Étranger/International.

7 CM : Cours Magistral.

8 TDD : Test-Driven Development.

9 XML : eXtensible Markup Language, un langage informatique.

10 TP : Travaux Pratiques.

11 TD : Travaux Dirigés.

12 OMGL : Outils et Méthodes du Génie Logiciel.

13 Seuls les enseignants intervenant au Département InfoT ont reçu une rétribution forfaitaire de trois heures TD pour la prise en compte de cette préparation supplémentaire et de cet investissement, suite au financement attribué par le BQF. Dans les trois autres cas, il n’y a pas de compensation financière pour le travail supplémentaire occasionné.

14 La Certification complémentaire aux personnels enseignants en langue étrangère en discipline non linguistique (DNL) du 2nd degré permet aux enseignants du 1e et du 2nd degré qui en sont titulaires d’enseigner en lycée en section européenne et/ou internationale.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nadia Yassine-Diab et Nolwena Monnier, « De l’EMILE à Toulouse », Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité, Vol. XXXII N° 3 | 2013, 144-155.

Référence électronique

Nadia Yassine-Diab et Nolwena Monnier, « De l’EMILE à Toulouse », Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité [En ligne], Vol. XXXII N° 3 | 2013, mis en ligne le 18 octobre 2013, consulté le 27 mai 2017. URL : http://apliut.revues.org/3912 ; DOI : 10.4000/apliut.3912

Haut de page

Auteurs

Nadia Yassine-Diab

Nadia Yassine-Diab est enseignante d’anglais et responsable des relations internationales au Département Informatique de l’IUT ‘A’ Paul Sabatier depuis 2005. Elle est également chercheuse en Didactique de l’anglais au sein du laboratoire LAIRDIL. Elle s’intéresse plus particulièrement au dispositif d’EMILE dans l’enseignement supérieur français ; elle pilote et coordonne sa mise en place dans son département. Elle est également coordinatrice d’un projet Bonus Qualité Formation sur l’EMILE dans son département, en collaboration avec ses collègues de mathématiques, d’économie et d’informatique.
Nadia.yassine-diab@iut-tlse3.fr

Articles du même auteur

Nolwena Monnier

Nolwena Monnier est Maître de Conférences en anglais de spécialité au Département Techniques de Commercialisation de l’IUT ‘A’ Paul Sabatier depuis 2008. Elle y est aujourd’hui Chef de département et responsable des relations internationales. Au sein du LAIRDIL, elle travaille notamment sur l’EMILE et a mis en place le DUTI en 2010. Le DUTI accueille des étudiants français et Erasmus autour d’un dispositif d’EMILE.
Nolwena.monnier@iut-tlse3.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Association des Professeurs de Langues des Instituts Universitaires de Technologie

Haut de page