Navigation – Plan du site

Éditorial

Mireille Hardy et Mourad Boughedaoui
p. 5-6

Texte intégral

1Signe des temps, le thème de ce numéro des Cahiers, à l’origine « Médias et Langue de spécialité », s’est transformé en « (Multi)média et Langue de spécialité ». Les parenthèses témoignent à la fois du glissement qui s’est opéré dans nos pratiques d’enseignement et de notre impuissance à contrôler son évolution extrêmement rapide. Les médias – presse, radio, télévision –, moyens d’expression et de communication de la culture de masse, se voient dépassés par l’Internet et les technologies d’enregistrement numérisé et de compression du son et de l’image. Au pluriel des médias, LE multimédia oppose un singulier quelque peu dérangeant, à l’image de la mondialisation dont il facilite la progression.

2De nombreux enseignants de langue ressentent une angoisse légitime face à ce nouvel outil, complexe, coûteux et chronophage. Pour certains, il fait figure à la fois de fourches caudines et d’épée de Damoclès car, s’il est désormais incontournable – il faut « s’y mettre » –, il représente en même temps une menace pour le métier de professeur. Il est vital de ne pas nous laisser dominer, et de nous l’approprier – notre métier a changé. Du plus général au plus concret, les articles de ce numéro des Cahiers devraient nous y aider.

3Anthony Stenton s’intéresse aux infrastructures à mettre en place au sein des universités pour un développement harmonieux et rationnel des Nouvelles Technologies dans l’enseignement supérieur. L’auteur étudie la question de la nécessaire adaptation de l’institution, des enseignants et des enseignements à ces nouveaux médias. Les centres de langues universitaires se multiplient, l’éducation en ligne devient réalité, et il est urgent de décider des règles qui vont permettre aux enseignants-concepteurs de créer des outils pédagogiques adaptés : la production universitaire de logiciels d’apprentissage des langues est-elle possible, et avec quels moyens (considérations commerciales et matérielles, reconnaissance de l’institution) ?

4Le multimédia permet de repenser l’enseignement, de l’individualiser en fonction des besoins. Enseignant-concepteur, Antoine Toma décrit les étapes de l’élaboration d’une plate-forme multimédia qui facilite une autonomie guidée dans le cadre d’un enseignement à distance. Grâce aux nombreux outils mis à sa disposition (vidéos, aides textuelles, corrigés…), l’enseignant peut créer un environnement d’apprentissage spécifique, inventer des leçons parfaitement adaptées à l’élève, et assurer un suivi à distance. Mais l’auteur insiste surtout sur la facilité et la rapidité de l’accès au son car, dans l’apprentissage d’une langue, l’oral doit primer sur l’écrit.

5Danielle Joulia présente une application pratique du multimédia qui renouvelle l’approche pédagogique dans un cours d’anglais de spécialité. À sa problématique – aider les étudiants à se défaire de règles mal assimilées – elle répond par une solution informatique, une auto-correction interactive qui vise à faire re-conceptualiser les notions et à forcer les cheminements cognitifs jusqu’à générer de nouveaux automatismes langagiers – désapprendre pour ré-apprendre.

6« Le projet personnel », présenté par Josiane Hay en hors thème, est un programme complet destiné à (re)motiver des étudiants de filières scientifiques et à développer leur autonomie. Toutes les compétences sont mises à profit pour mener à bien ce projet, autour duquel s’articule le cours de langue, et qui constitue un objectif concret et réalisable pour l’étudiant. En annexe, l’auteur fournit tous les documents permettant de cadrer la progression de l’élève.

7Pour compléter ce numéro sur le multimédia, Alain Cazade présente un compte rendu d’utilisation de l’édition 2000 du Oxford Advanced Learner’s Dictionary, un dictionnaire en ligne. Nous encourageons tous nos lecteurs à partager leurs analyses d’utilisation de logiciels et notes de lecture (consulter la liste d’ouvrages reçus par Andy Arleo).

8Ce Cahier contient en outre les comptes rendus de (presque) tous les ateliers de spécialité qui se sont tenus lors de notre XXIIIe Congrès à Grenoble, ainsi que les rubriques habituelles. En outre, vous recevrez bientôt, sous pli séparé, le nouvel annuaire de notre association, mis à jour par Janet Atlan, tandis que le site web de l’APLIUT se construit peu à peu…

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mireille Hardy et Mourad Boughedaoui, « Éditorial », Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité, Vol. XXI N° 1 | 2001, 5-6.

Référence électronique

Mireille Hardy et Mourad Boughedaoui, « Éditorial », Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité [En ligne], Vol. XXI N° 1 | 2001, mis en ligne le 05 août 2014, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://apliut.revues.org/4684

Haut de page

Auteurs

Mireille Hardy

Rédactrice en chef

Articles du même auteur

Mourad Boughedaoui

Rédacteur adjoint

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Association des Professeurs de Langues des Instituts Universitaires de Technologie

Haut de page