Navigation – Plan du site
Banc d'essai

Cambridge Advanced Learner’s Dictionary - v.1.0 (Cambridge University Press) Dictionnaire unilingue

Pour intégrer des outils électroniques de référence dans l’enseignement de l’anglais - Compte rendu rapide d’utilisation1
Alain Cazade
p. 72-79

Notes de la rédaction

Les copies d’écran fournies en couleur par A. Cazade ont été reproduites en noir et blanc dans la version papier de l’article. Seule la figure 1 a pu être récupérée en couleurs pour cette mise en ligne.

Texte intégral

Caractéristiques

  • 1 Texte d’une communication présentée au Congrès de la SAES à Grenoble, en 2003, dans l’Atelier « Nou (...)

1Prix : environ 50 € TTC, prix spéciaux pour site

2Conditions d’utilisation annoncées :

  • PC Pentium Windows 95-98-Me-NT4.0-2000-XP

  • 64 Mo de mémoire vive – 160 Mo d’espace disque disponible ou 660 Mo avec fichiers sons

  • Lecteur de CD-ROM

  • Carte son

3Présentation sur le site : http://dictionary.cambridge.org/​

4Nota : l’installation complète (avec fichiers sons) permet de ne pas utiliser le cédérom après l’installation, ce qui accélère les accès et libère le lecteur.

5Dictionnaire à configuration multiple. Voir infra l’utilisation des modules Quickfind et Superwrite.

1. Mode d’utilisation

Interface principale

6L’interface principale laisse apparaître un fenêtrage dense mais qui reste très lisible : l’usage des couleurs et autres enrichissements typographiques permet, après un court temps d’adaptation aux codages prévus, de retrouver assez facilement, parmi toutes les informations fournies dont on apprécie la complémentarité), le(s) renseignement(s) dont on a besoin.

7L’index récapitulatif des résultats (partie gauche de la fenêtre résultat) présente de façon rassemblée et classée tous les termes liés à l’item travaillé. Un jeu de couleurs permet de souligner et d’organiser visuellement ce classement à la fois dans cet index déroulant et dans la fenêtre résultat (cf. figure 1).

Figure 1. Un écran de résultats type dans le CALD

Figure 1. Un écran de résultats type dans le CALD

entrées principales, mots dérivés (bleu foncé)
“phrasal verbs” (bleu pâle)
idiomes et expressions (vert)
définitions (noir)
exemples (noir italique)

8Le simple fait de cliquer sur un terme ou un sigle faisant partie des « éléments définissants » utilisés fait afficher son sens, en incrustation. Ainsi, [C] laisse apparaître : “Countable noun, a noun that has both singular and plural forms.”

Modularités d’affichage

9Il faut préciser que cet affichage est modulable, ce qui signifie qu’on peut faire varier la taille des fontes d’affichage, mais aussi ne faire apparaître, dans la fenêtre résultat, que les éléments dont on sait qu’ils vont être les plus utiles, pour alléger l’ensemble (cf. figure 2).

Figure 2. Options d’affichage

Figure 2. Options d’affichage

Hypertextualisation complète de l’outil et recherche en cascade

10Une recherche secondaire est possible dans la fenêtre résultat en cliquant sur n’importe quel terme affiché ; un fenêtrage plus restreint (de type quick look up, déjà riche de renseignements, comme le montre la figure 3) viendra s’incruster dans la fenêtre principale, permettant de ne pas perdre le fil initial de sa recherche et donnant la possibilité d’approfondir cette nouvelle piste (cf. bouton Show in main dictionary).

Figure 3. Fenêtre de recherche rapide

Figure 3. Fenêtre de recherche rapide

11On remarquera, à gauche de la fenêtre d’affichage principale (à droite du signet words qui correspond à l’index alphabétique du dictionnaire), un signet (results) qui donne accès a) à un affichage des termes ou expressions proches de l’item recherché, b) à des expressions contenant ce terme mais aussi, c) en bout de liste, à toutes les entrées principales du dictionnaire y faisant appel dans leurs descriptifs et exemples cités.

12La fenêtre de recherche rapide ne donne accès, en plus de la liste déroulante de tout l’index du dictionnaire (clic sur la petite flèche blanche sur fond noir à droite du terme étudié), qu’à la première partie de cette recherche (affichage a) cité ci-dessus).

13Cette présentation du terme travaillé dans un environnement sobrement hiérarchisé de termes et contextes d’utilisations divers offre des suggestions de liens notionnels et d’approfondissements tout à fait appréciables et mérite d’être soulignée.

Utilisation du son

14Sur le plan de la langue orale, on notera la possibilité de différencier une prononciation à l’anglaise (bouton haut-parleur rouge) et une prononciation à l’américaine (bouton haut-parleur bleu), ce qui permettra à l’utilisateur débutant de remarquer peut-être, petit à petit, d’intéressantes différences dans la prononciation de tel ou tel phonème ou des fluctuations accentuelles typiques des deux langues. L’enseignant qui voudra utiliser cet outil dans sa pédagogie pourra avoir recours à cette double prononciation pour faire émerger quelques bases stables et organisées de la prononciation de l’anglais, systèmes phoniques, grapho-phonématiques, récurrences marquantes de patrons accentuels, etc.

15Parmi les options offertes, on notera celle de faire prononcer le terme dès qu’on précisera l’item à étudier (avec choix d’accent).

16La possibilité pour l’utilisateur de s’enregistrer à tout moment et de comparer sa prononciation à celle qu’offre le dictionnaire n’est souvent pas assez utilisée par les apprenants habituels. L’expérience montre que, lorsque cette pratique est intégrée consciemment, et notamment avec l’aide de l’enseignant, dans une pratique régulière et systématique de la prononciation, loin de se réduire à un psittacisme béhavioriste simpliste, elle peut déboucher sur l’appropriation progressive des éléments suggérés dans le précédent paragraphe.

17Les jokers de recherche habituels sont utilisables : * pour n’importe quel caractère, en n’importe quel nombre ou aucun ; ? pour un seul caractère.

18Une option de recherche avancée propose de sélectionner et de croiser divers critères : category, part of speech, grammar, usage (i.e. humorous, informal, literary, not standard, old-fashioned, offensive, etc.), region, topic (colours, education, feelings, etc.), ou même word (avec combinaisons possibles et jokers de recherche).

Figure 4. Panneau de recherche avancée

Figure 4. Panneau de recherche avancée

2. Options de recherche

Smart Thesaurus

19Parmi les options accessibles depuis la fenêtre de résultats, celle du Smart Thesaurus ouvre sur l’entrée de thesaurus à laquelle est rattaché le terme étudié. Alors que le mot environment, par exemple, donnait accès à 77 entrées du dictionnaire contenant ou faisant allusion à ce terme dans le dictionnaire principal, une des options du thesaurus accessibles sous ce terme permet d’activer les 111 entrées comprises dans la catégorie environmental issues proposée par le thesaurus, celle-ci comprenant les deux sous catégories rubbish and waste, et protection and protectors. On comprend que cette classification (dont la mise en question pourra également être profitable) permet d’appréhender d’une manière plus organique les pans de la langue rattachés à la notion étudiée, l’environnement dans le cas présent. Cela permet peut-être d’organiser d’une manière plus systémique la mise en mémoire des champs culturels – et donc pas seulement sémantiques – concernés et d’y donner accès ultérieurement de façon hiérarchiquement descendante.

20Code de couleurs utilisé :

  • Catégorie concernée en rouge

  • Catégories liées en bleu

  • Catégories avec tiret (-) sans le mot cherché mais notions liées

  • Autre option proposée : « parcourir » le thesaurus (Browse), à partir de la liste de toutes les catégories du thesaurus accessibles.

Word building

21Cette option permet d’obtenir un aperçu des diverses réalisations possibles de la racine du terme concerné, chaque classe de termes étant soulignée et illustrée. On comprend l’usage qu’en fera l’apprenant ayant déjà acquis une attitude méta-didactique (une technique de l’ordre du « savoir apprendre ») efficace. De même, on pressentira l’usage qu’en proposera l’enseignant ouvert à une telle conception de la didactique pour aider les apprenants moins rompus à cette technique d’apprentissage.

22Nota : on regrettera néanmoins de ne pouvoir modifier les dimensions des petites fenêtres qui apparaissent dans ces sous-options de recherche ; cela oblige à utiliser les ascenseurs horizontaux pour que tout le texte accessible soit lisible, non seulement en hauteur, mais surtout, ce qui est bien plus frustrant, en largeur ! L’usage de la molette de souris faciliterait au moins le défilement vertical.

Verb endings

23Comme l’expression l’indique, cette option permet de vérifier qu’on maîtrise toutes les formes conjuguées d’un verbe.

Collocations

24Classées : verbes, adjectifs, noms, expressions, etc.

25Suggestions : une version ultérieure du produit pourrait être plus approfondie, mentionnant les étymologies, word building, etc., les utilisateurs, pas seulement des enseignants mais aussi des apprenants du supérieur, pouvant être intéressés par un travail de recherche un peu plus approfondi. Un choix de collocations plus nombreuses, authentiques, affichage concordance, pourrait aussi être proposé avec profit pour toutes sortes de publics.

26Exemple de classification de données sur le thème environment – nature :

Verbs : conserve / preserve / protect / safeguard / save the environment : Activists want more measures taken to preserve the environment.
clean up / improve the environment : A new type of plant could help clean up the environment.
care about / be concerned about the environment : We teach the children to be concerned about the environment.
damage / destroy / harm / pollute the environment : Global warming will damage the environment.

Adjectives : harmful to the environment : Our reliance on cars is so harmful to the environment.

Types : the local / marine / natural / world environment : The Foundation rescues animals in distress and protects the natural environment.

Nouns : an effect / impact (of something) on the environment : What will be the impact of a carbon tax on the environment ?
the preservation / protection of the environment : It is a charity for the protection of the environment.
a change / damage / threat to the environment : Changing weather patterns could be a threat to the environment.

Prepositions : in the environment : The plan is to reduce the pollution in the environment.

Usage notes

27De telles notes sont parfois proposées, qui complètent les rappels d’usage déjà offerts sous le titre collocations et permettent de mieux cerner l’utilisation du terme travaillé. Les textes d’explication proposés sont autant d’accroches supplémentaires dans l’utilisation fine de la culture sur laquelle la langue est construite.

Common learner errors

28Ces rappels à l’ordre permettent de vérifier qu’on ne va pas tomber dans certains pièges comme ceux des transpositions sémantiques ou structurelles abusives d’une langue à l’autre, ou encore des difficultés concernant, par exemples, des pluriels irréguliers, (fish, furniture), les sens particuliers et délicats à séparer de do et make, etc.

Exercices

29Option intéressante, désormais indispensable dans un outil de ce type. Si elle a le mérite d’exister, et d’être présentée de façon soignée, elle reste trop peu développée, notamment de par le nombre d’entrées proposé, mais également par l’infrastructure pédagogique sur laquelle elle est conçue. Des exercices à trous demandent par exemple parfois à l’utilisateur d’entrer lui-même, caractère par caractère, les items travaillés et non pas seulement de les faire glisser d’une liste proposée vers le trou correspondant (une option malgré tout proposée avec justesse dans d’autres cas de travail plus basique, visant des niveaux d’apprentissage de type débutant). On regrettera malgré tout que la seule aide proposée ne soit que toutes les réponses de l’exercice, et non pas une lettre, ou encore un masque montrant le nombre de caractères attendus, une aide lexicale, un exemple d’utilisation qui pourrait être pris dans un contexte approprié du dictionnaire, etc.

30Il faudrait, qui plus est, ajouter diverses classes de sens, couleurs, perception (odeur, couleurs, etc.) et idiomes liés (red herring, etc.), notions, fonctions, bruits d’animaux, onomatopées courantes et équivalents écrits (pour favoriser la mise en place d’une phonétique de base), etc.

Study pages

31Elles proposent tout simplement, sous format PDF, les pages correspondantes du CALD, version papier. On regrettera, sur le plan ergonomique la persistance d’un choix de couleur bleu pâle déjà très peu lisible dans la version papier du dictionnaire.

Pictures

32Les images et illustrations proposées font afficher un terme ou une expression lorsque le curseur de la souris les survole, et cliquer alors sur l’image fait apparaître une fenêtre popup qui donne elle-même accès à l’entrée concernée complète du dictionnaire. Là encore, on ne peut que suggérer aux éditeurs d’augmenter la quantité d’illustrations proposées, et d’essayer d’égaler ce qui était naguère offert par des outils comme le dictionnaire What’s What (Mengès) ou encore le Oxford-Duden Pictorial Dictionary (OUP), chaque page offrant autour de thèmes (jobs, gardening, banks, etc.) traités de façon assez fournie, une contextualisation visuelle facilitant l’apprentissage de ceux, peut-être les plus nombreux, dont le profil cognitif est marqué par cette sensibilité sensorielle.

Module QUICK FIND

33Il est utilisable avec un traitement de texte, un « fureteur » sur l’Internet, un logiciel de messagerie électronique, un fichier PDF. Le simple survol d’un mot par la souris dans la fenêtre d’un des types de logiciels mentionnés fait afficher dans une petite fenêtre un aperçu d’(es) entrée(s) concernant ce mot et donne accès à leur prononciation. Un lien vers le dictionnaire principal est proposé.

Module SUPER WRITE

34Il est utilisable avec un traitement de texte et un logiciel de messagerie électronique. Le principe d’affichage est sensiblement le même que dans le cas précédent mais la fenêtre popup proposée contient en plus des liens directs vers le thesaurus, word building, learner errors, etc.

35On regrettera l’absence d’une recherche d’approximation, qui aiderait l’apprenant en langue à dépasser certaines erreurs d’orthographe ancrées parfois dans sa mémoire. En fait, même si cette ouverture serait probablement plus attendue dans ce module à vocation d’aide à l’écriture, elle serait également bienvenue dans le dictionnaire principal ou dans sa version réduite Quickfind, qui ont tout autant vocation d’aide à la recherche. C’est par de tels aspects que la version électronique d’un dictionnaire pourrait le plus dépasser les possibilités d’un dictionnaire papier.

Conclusion

36Le produit est intelligemment conçu. Les bogues d’utilisation sont rares, ce qui mérite d’être souligné pour la première version d’un produit dont on aura compris qu’il est d’emblée performant et utile. Malgré les quelques critiques et suggestions d’amélioration qui ont été formulées ici et là, on notera que ce type d’outil de recherche induit une approche intéressante de la langue, de son organisation, de quelques-uns des systèmes qui la sous-tendent ; cela ne peut, au bout du compte, que favoriser un processus meta-didactique avancé dans un cadre unilingue.

Haut de page

Notes

1 Texte d’une communication présentée au Congrès de la SAES à Grenoble, en 2003, dans l’Atelier « Nouvelles Technologies pour la Recherche et l’Enseignement ».

Haut de page

Table des illustrations

Titre Figure 1. Un écran de résultats type dans le CALD
Légende entrées principales, mots dérivés (bleu foncé)“phrasal verbs” (bleu pâle)idiomes et expressions (vert)définitions (noir)exemples (noir italique)
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/4964/img-1.png
Fichier image/png, 63k
Titre Figure 2. Options d’affichage
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/4964/img-2.png
Fichier image/png, 234k
Titre Figure 3. Fenêtre de recherche rapide
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/4964/img-3.png
Fichier image/png, 245k
Titre Figure 4. Panneau de recherche avancée
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/4964/img-4.png
Fichier image/png, 172k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Cazade, « Cambridge Advanced Learner’s Dictionary - v.1.0 (Cambridge University Press) Dictionnaire unilingue », Cahiers de l’APLIUT, Vol. XXII N° 3 | 2003, 72-79.

Référence électronique

Alain Cazade, « Cambridge Advanced Learner’s Dictionary - v.1.0 (Cambridge University Press) Dictionnaire unilingue », Cahiers de l’APLIUT [En ligne], Vol. XXII N° 3 | 2003, mis en ligne le 18 octobre 2014, consulté le 27 avril 2017. URL : http://apliut.revues.org/4964 ; DOI : 10.4000/apliut.4964

Haut de page

Auteur

Alain Cazade

Université Paris 9

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page