Navigation – Plan du site
Fiches pédagogiques

The Best Presentation Competition - Un projet pour motiver des étudiants en marketing

The Best Presentation Competition: A Project To Motivate Students In Marketing
Chantal Lacourarie et Marie-Annick Mattioli
p. en cours

Résumés

Cette contribution décrit une activité de présentation orale sous la forme d’un concours mis en place auprès d’étudiants en marketing (2e année de DUT TC). Le triple objectif de l’exercice est de développer l'aisance dans la prise de parole en public, d’initier les étudiants à la recherche documentaire et au partage de leur recherche et, enfin, d’accroître leur motivation pour la langue en général. Une description du déroulement de l’activité (apprentissage des techniques de présentation orale, présentation en classe et retour sur l’expérience, concours) sera ensuite proposée. Enfin, l’évaluation de ce parcours d’apprentissage sera présentée, à partir de l’étude d’un questionnaire distribué aux étudiants et du retour par les enseignantes sur les réussites et les points à améliorer. Les modifications à apporter pour reconduire cette expérience dans les conditions optimales termineront la réflexion.

Haut de page

Texte intégral

Introduction

  • 1 Les activités Apprendre Autrement étaient inscrites au Programme pédagogique national (PPN) des dép (...)

1Cette contribution décrit une séquence de travail mise en place au semestre 3 du Diplôme Universitaire de Technologie (DUT) auprès de deux groupes de deuxième année, et aboutissant à une activité lors d’une semaine « Apprendre Autrement »1 dans le département Techniques de Commercialisation (TC) de l’IUT Paris Descartes en 2013-2014. Après une préparation des étudiants aux techniques de présentation orale et un travail approfondi sur le thème des « marques » (brands) pendant les cours, un concours de présentations orales a été organisé sur un sujet de civilisation ou de littérature britanniques, démontrant que les grands domaines de l’anglistique que sont la civilisation et la littérature peuvent être intégrés dans un cursus de langue de spécialité en lien avec les « marques ». Si on peut parler de réussite en termes de participation des étudiants, l’analyse d’un questionnaire d’évaluation des diverses étapes de ce travail permet toutefois de mettre en évidence des failles dans le projet initial, illustrant le constat que « réussite » et « échec » sont inhérents à toute activité pédagogique. Des modifications ont été suggérées par les étudiants dans le questionnaire pour la reconduction de cette activité.

2Nous présenterons d’abord le triple objectif du concours : 1) développer l'aisance dans la prise de parole en public ; 2) initier les étudiants à la recherche documentaire et au partage de leur recherche ; 3) accroître la motivation des étudiants pour l’apprentissage de la langue et de la culture en général.

3Une description du déroulement de l’activité sera ensuite proposée. Enfin, l’évaluation de la séquence de travail sera présentée à partir de l’analyse d’un questionnaire étudiant et du bilan par les enseignantes des réussites et des points à améliorer de ce parcours d’apprentissage. Les modifications à envisager pour reconduire ce projet dans les conditions optimales permettront de compléter la réflexion.

1. Objectifs du concours

4En proposant aux étudiants un concours de présentations orales sur un sujet de civilisation ou de littérature (la monarchie britannique ou Shakespeare) lié à une question commerciale, celle des marques (brands), notre objectif était triple :

  • développer l'aisance dans la prise de parole en public, car dans les métiers de la vente et du marketing, vers lesquels se destinent les étudiants de TC, savoir parler en public est essentiel pour être convaincant ;

  • initier les étudiants à la recherche et au partage documentaire, puisque lors des réunions de département en fin d'année, tous les enseignants s'accordent pour dire que nos étudiants ne prennent pas le temps de lire, de se documenter sur des sujets en rapport avec les cours, et qu’ils ne développent pas assez d'esprit critique vis-à-vis des documents retenus dans leurs projets et des sources utilisées (Wikipédia revient très souvent, comme seule source dans les mémoires de recherche d'étudiants de licence professionnelle) ;

    • 2 Klein, W. 1989. L'acquisition de langue étrangère, Paris : Armand Colin.

    accroître la motivation des étudiants pour l’apprentissage de la langue en général (envie de se corriger, de parfaire leur vocabulaire, leur diction, leur syntaxe...). Trois facteurs permettent, selon Wolfgang Klein2, de déclencher le processus d’acquisition d'une langue seconde : la compétence langagière, la motivation et l'exposition à la langue cible. L’activité combine ces trois éléments.

5Comme nous le verrons dans la deuxième partie, nos étudiants ont été exposés à des documents vidéo et à des extraits de Public Speaking for Dummies de Malcom Kushner (2004). Ils ont effectué un travail sur le vocabulaire et des jeux de rôle, dans le but d'améliorer leur compétence langagière. Et pour atteindre les trois objectifs présentés ci-dessus dans une perspective actionnelle de l’apprentissage de la langue, nous avons décidé de mettre en place le concours intitulé « The Best Presentation Competition ». Chaque groupe pourrait alors partager son travail de recherche avec les autres ce qui pourrait développer l'émulation entre les étudiants ainsi que leur motivation pour parfaire leurs compétences en expression orale.

2. Déroulement du concours

6Le concours est l’aboutissement de l’acquisition de savoirs et de savoir-faire. Le travail autour de cette activité se déroule sur un semestre, avec un temps fort marqué par deux présentations orales:

71- Choix du sujet, recherche documentaire et première présentation en classe : 2 cours de 1h30 ;
2- Préparation aux techniques de communication orale et au thème des « marques » : 6 cours de 1h30 ;
3- Le concours - deuxième présentation orale et vote de la meilleure présentation : 1 cours de 2h (une dizaine de présentations de 10 minutes environ).

2.1. Première phase : choix du sujet, recherche documentaire et première présentation en classe

8Il est souhaitable que l’activité soit présentée aux étudiants avant la première séance de travail pour que leur choix ait le temps de mûrir. Les sujets proposés en 2013-2014 concernaient Branding Shakespeare ou Branding the British Monarchy. Les étudiants étaient amenés à décliner ces sujets en présentant des marques différentes.

9En groupe de 3 ou 4, ils devaient faire des recherches sur le sujet, l’affiner pour n’en étudier qu’un aspect, puis présenter oralement leurs recherches à la classe dans le but de partager les connaissances acquises (voir annexe A). Il est souhaitable que chaque groupe travaille sur un sujet différent pour élargir l’apport culturel des différentes recherches. L’activité est encore plus intéressante si plusieurs classes travaillent en parallèle car le concours est une occasion de les réunir ; les modules « Apprendre Autrement » ou « Activités Transversales » mis en œuvre dans les IUT peuvent être l’occasion de tels aménagements.

10Une séance de travail d’une heure trente est donc consacrée à un travail en groupe avec l’aide de l’enseignant : choix d’un sujet, recherche documentaire, élaboration d’un plan. À l’issue de cette séance, le sujet et un plan de présentation doivent être remis à l'enseignant pour validation. Les critères d’évaluation (fiche en annexe B) sont également présentés et expliqués lors de cette première séance. Expliquer et justifier ces critères permet d’anticiper les difficultés, de comprendre les attentes des enseignants et contribue à la réussite des activités.

11La première présentation orale a lieu deux semaines plus tard. Elle est suivie d’une discussion avec l’ensemble des participants, et évaluée par l’enseignant en suivant les critères énoncés dans l’annexe B. Le retour d’évaluation (annexe C) est ensuite remis aux étudiants pour préciser les aspects à améliorer. La fiche suit le même format que celle présentant les critères d’évaluation, ce qui aide les étudiants à comprendre leurs erreurs / faiblesses et leurs forces.

2.2. Deuxième phase: préparation aux techniques de communication orale et travail sur le thème des marques

2.2.1. Techniques de communication orale

12La communication orale repose sur le verbal bien sûr mais également sur le non-verbal et les étudiants doivent y être sensibilisés. À ce stade ils ont du mal à s’approprier la communication non-verbale, et c’est pourtant un des aspects qu’ils devront maîtriser dans le monde du marketing où la communication a pris une ampleur considérable.

13Ce que les anglophones nomment « langage du corps », body language, à savoir la posture, la voix, l’expression du visage et du regard, est présenté aux étudiants et mis en application dans des exercices sur le jeu théâtral (travail sur le ton, l’intention, l’accentuation), la respiration, l’articulation, la diction : les « tongue-twisters » peuvent être la base d’une pratique amusante.

14Les techniques incluent également la structure de la présentation, l’utilisation de transitions, de mots de liaison, et de supports visuels.

15Une vidéo synthétique illustre cet apprentissage : la présentation de l’Iphone 4 par Steve Jobs. Comme le produit est apprécié des étudiants et que l’ancien PDG d’Apple est reconnu pour ses talents oratoires, cette présentation constitue une bonne introduction sur les Dos and Don’ts des exposés oraux. D’autres sites, notamment des conférences de Ted.com (Annexe D) peuvent être utilisés.

2.2.2. Thème des marques (« Brands », « Branding »)

16Un concours sur un sujet lié aux marques ne peut se concevoir sans un travail approfondi sur le sujet. Le thème des marques (« brands ») a été retenu car il correspond au programme d’un demi-semestre du cours d’anglais de spécialité.

17Les points suivants sont abordés :
- définition de la notion de marque avec les éléments qui la définissent [choix du nom, identité visuelle (logo, packaging)] ;
- création de marque/nouvelles marques ;
- marques de distributeurs ;
- protection des marques/contrefaçon ;
- marques à l’ère numérique.

18Le cours s’appuie sur des articles de presse, des activités en ligne et des débats, des ressources vidéo, et un lexique compilé par les étudiants.

2.3. Troisième phase : le concours

19Une seconde présentation orale a alors lieu, sur le même sujet : c’est lors de cette séance qu’est organisé le concours. Les étudiants votent pour les deux meilleures interventions.

20Un classement est effectué et les meilleurs groupes sont récompensés par une majoration de un point de leur moyenne d’anglais.

3. Réussite et échec de l'activité de concours de présentations orales

21Un questionnaire d'évaluation du dispositif de formation (annexe E) a été distribué à 52 étudiants impliqués dans le concours.

22Il est intéressant de constater que cette activité a remporté un vif succès. En effet, 50 étudiants ont répondu qu’ils avaient adhéré au projet pour les raisons suivantes : intérêt du sujet ; format concours/récompense ; travail de groupe stimulant ; envie d’améliorer leurs compétences orales. Seuls 2 étudiants n'ont pas apprécié l'activité. Les raisons évoquées ont été le choix de la période jugé inopportun car leur charge de travail était très lourde à ce moment-là et un manque d’intérêt pour les sujets proposés.

23Deux questions traitaient de la phase de préparation proposée aux étudiants. La moitié des étudiants (exactement 50 %) a choisi la réponse B : 'I rehearsed a lot with the other people of my group', suivie de près par la réponse C (43%) : 'I wrote my text and learned it by heart'. À la question « si vous deviez refaire cet exercice, que changeriez vous dans la phase de préparation ? », ils répondent qu’ils s'entraîneraient davantage (raison évoquée par la moitié des répondants), qu’ils amélioreraient leur prononciation en allant sur des sites proposés et qu’ils feraient un effort pour présenter leur sujet de façon originale.

24Les deux questions suivantes interrogeaient les étudiants sur leurs attentes. Ceux-ci étaient en attente d’un travail sur les aspects pragmatiques de techniques de communication pour une présentation orale. Sur le fond, c'est l'acquisition des connaissances sur la culture britannique et le partage de ces connaissances qui ont majoritairement motivé nos étudiants.

25Les questions 5 et 6 concernaient le devenir de cette activité. Un des points cités par pratiquement tous les étudiants touche aux sujets proposés : si l’activité était à refaire, il faudrait modifier les sujets, nous disent-ils. Ensuite, beaucoup d'étudiants considèrent que la durée des présentations devrait être allongée (7-10 minutes actuellement, ils souhaitent plutôt 10-15 minutes). La question 6 concernait le format même de l'activité, à savoir le concours. 31 réponses favorables au concours ont été obtenues : les participants ont donc majoritairement aimé le fait que ce soit un concours, avec un prix à la clef et se sont dits très motivés, bien que certains aient déclaré que la formule concours n’avait rien changé à leur préparation.

26Les réponses à ce questionnaire vont nous permettre d'ajuster l'activité l'année prochaine. Nous garderons les points de réussite du projet et modifierons ce qui a été perçu plus négativement par les étudiants. Voici les modifications envisagées :
- dans la préparation : consacrer une séance supplémentaire à la recherche documentaire à partir d'une série de sites suggérés et proposer davantage de sujets ou leur laisser le choix (avec une session de « brainstorming ») ;
- lors du concours : changer la période (la fin de semestre 3 est trop chargée) ; étendre la durée de la présentation à 10-15 minutes ; élargir le public (idée de le faire en amphithéâtre émise par certains) ; étendre l'idée à tous les groupes si les collègues le souhaitent ;
- lors de l’évaluation : profiter de la deuxième présentation pour attribuer des notes (la notation était en effet intervenue lors de la première présentation). L’intérêt de cette évaluation différée est double : elle n’est pas le fait d’un seul enseignant et les étudiants auront eu l’occasion de répéter et de recevoir une évaluation positive3 sous forme de conseils pour améliorer leur prestation orale.

Conclusion

27Les trois objectifs fixés en début d'activité ont été atteints :

  • les étudiants ont été exposés à l’anglais (nombreux discours et diverses techniques de présentation ont été étudiés), ce qui a renforcé leur aisance pour prendre la parole ;

  • ils ont procédé à une recherche documentaire et se sont intéressés à un sujet nouveau ; 

  • ils étaient très motivés pour gagner : ils ont déployé des stratégies pour améliorer leurs compétences langagières à l’oral (répétition en groupes, déguisements, jeux de voix…).

28Cependant, à la suite de l’analyse des résultats de l’enquête effectuée auprès des étudiants ayant participé à cette première édition du concours de la meilleure présentation, il nous semble important d’apporter quelques modifications à l’activité. Nous les avons esquissées ci-dessus. Certains changements à envisager concernent le temps de la mise en place de toute la séquence de travail : allongement de la période de recherche documentaire, modification de la date du concours (à fixer au semestre 4 plutôt qu’au semestre 3). Le choix des sujets devrait aussi être laissé aux étudiants, après une période de brainstorming en classe par exemple. Enfin, l’activité pourrait être étendue à toute la promotion des étudiants de TC deuxième année. Nous nous sommes donc engagées dans une dynamique de recherche-action qui nous a permis de prendre du recul sur notre pratique pédagogique et d’affiner nos objectifs ainsi que nos méthodes.

Haut de page

Annexe

Annexe A. Presentation of the Best Presentation Competition

Annexe B. Presentation of the Best Presentation Competition

Annexe C. Oral Presentation Grading Scheme

Annexe D. Interesting videos and internet sites to help students prepare their presentations

GENERAL ADVICE
http://www.ted.com/​talks/​lang/​en/​nancy_duarte_the_secret_structure_of_great_talks.html (analysis, 18 min.)
http://www.engvid.com/​how-to-give-a-presentation/​ (Do’s and Don’ts, 11.30 min.)

BODY LANGUAGE 
https://www.youtube.com/​watch?v=Ks-_Mh1QhMc (21 min.)
https://www.youtube.com/​watch?v=rk_SMBIW1mg (20 min.)
http://news.bbc.co.uk/​2/​hi/​uk_news/​politics/​election_2010/​8619277.stm (How to brush up your debating skills, 3 min.)

GOOD SPEECHES
http://www.youtube.com/​watch?v=x7qPAY9JqE4 (Steve Jobs)
http://www.cbsnews.com/​videos/​present-like-steve-jobs/​ (analysis of Steve Jobs’ presentations)
http://www.theguardian.com/​technology/​video/​2014/​sep/​09/​apple-watch-ceo-tim-cook-video (new Apple CEO presenting Apple Watch)
https://www.youtube.com/​watch?v=57gg2sinGK0 (Boris Johnson’s thank you speech)
http://www.dailymotion.com/​video/​xs27rr_mlk-i-have-a-dream-soustitre_webcam#.UTIJKVcbDGs (Martin Luther King)
http://www.youtube.com/​watch?v=28_0gXLKLbk (Margaret Thatcher before and after)
http://www.youtube.com/​watch?v=WibmcsEGLKo (Chaplin Best speech ever)
http://www.youtube.com/​watch?v=eb5x9TsBegE (John Kennedy on Luther King’s death)
http://www.youtube.com/​watch?v=BcQLSxnwJOg (Obama’s 2008 victory speech)
http://www.youtube.com/​watch?v=OFPwDe22CoY (the speech that made Obama)

Tous ces liens étaient opérationnels au moment de la publication du texte.

Annexe E. Questionnaire d'évaluation du dispositif de formation


Haut de page

Notes

1 Les activités Apprendre Autrement étaient inscrites au Programme pédagogique national (PPN) des départements TC de 2005 et ont été remplacées par les Activités transversales dans les nouveaux PPN de 2013. Elles mettent en place des activités interdisciplinaires (ici anglais et techniques d’expression), et/ou des formats de cours inhabituels (ici un concours).

2 Klein, W. 1989. L'acquisition de langue étrangère, Paris : Armand Colin.

3 Voir http://eduscol.education.fr/experitheque/fiches/fiche9257.pdf .

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Chantal Lacourarie et Marie-Annick Mattioli, « The Best Presentation Competition - Un projet pour motiver des étudiants en marketing », Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité, Vol. XXXIV N° 2 | 2015, en cours.

Référence électronique

Chantal Lacourarie et Marie-Annick Mattioli, « The Best Presentation Competition - Un projet pour motiver des étudiants en marketing », Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité [En ligne], Vol. XXXIV N° 2 | 2015, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 22 juillet 2017. URL : http://apliut.revues.org/5145 ; DOI : 10.4000/apliut.5145

Haut de page

Auteurs

Chantal Lacourarie

Chantal Lacourarie est maître de conférences en anglais à l’IUT Paris Descartes et membre du GRER (Groupe de Recherche sur l’Eugénisme et le Racisme, Université Paris Diderot). Sa recherche porte sur les interférences entre écriture et peinture, le mot et l’image, le verbal et le visuel. Elle s’intéresse à la didactique et à l’enseignement de l’anglais en secteur LANSAD. Elle a été Rédactrice en chef adjointe des Cahiers de l’APLIUT de 2000 à 2013 et responsable de la rubrique « Nous avons reçu… » (2011-2013).
chantal.lacourarie@parisdescartes.fr

Articles du même auteur

Marie-Annick Mattioli

Marie-Annick Mattioli est maître de conférences en anglais à l’IUT Paris Descartes et membre du GRER (Groupe de Recherche sur l’Eugénisme et le Racisme, Université Paris Diderot). Après avoir fait une thèse sur « Le chômage des femmes en Grande-Bretagne 1979-1991 », elle fait porter sa recherche sur les questions liées à l’identité britannique. Elle a été présidente de l’APLIUT (2007-2009) et a toujours été intéressée par l’anglais de spécialité qu’elle enseigne dans un département Techniques de Commercialisation.
marie-annick.mattioli@parisdescartes.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Association des Professeurs de Langues des Instituts Universitaires de Technologie

Haut de page