Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Les productions scientifiques rassemblées dans ce numéro proposent chacune une approche originale des enjeux qui se dessinent autour du thème choisi, « pour une formation durable en Lansad ».

2Annick Rivens Mompean souligne l’utilisation croissante de l’acronyme Lansad et l’évolution des représentations de ce secteur qu’il convient alors de structurer et de perpétuer. Cela est rendu possible par la proposition faite par l’auteur, qui s’appuie sur une approche modélisée, systémique, de l’identité du Lansad, pour contribuer à en faire un objet de recherche cohérent, de plus en plus reconnu.

3Vaste terrain de « jeu » scientifique et d’expérimentations pratiques cherchant à pérenniser les apprentissages en langues, le Lansad est le théâtre d’interactions entre l’apprenant et son environnement. Anne-Laure Dubrac explore la place que l’on peut donner au jeu et au « rejeu » dans l’apprentissage et la mémorisation d’une langue et d’une culture cible par l’« action gestuelle », partant de la théorie de Marcel Jousse, pour aller vers l’élaboration d’un langage verbal et corporel propre à l’apprenant.

4La capacité de celui-ci à réagir à un ensemble de corrélations liées à l’environnement dans lequel il évolue permet d’envisager une approche durable de l’apprentissage des langues à la lumière de la théorie des intelligences multiples que Sayena Molaie explore dans son article, afin de mesurer l’impact potentiel de cette théorie sur l’apprentissage.

5Deux fiches pédagogiques présentent les approches innovantes retenues par leurs auteurs pour montrer comment, dans la première, les nouvelles technologies peuvent concourir à l’intégration durable des apports linguistiques réalisés par l’utilisation de Twitter. Véronique Charriau et Judith Broadbridge s’intéressent au rôle des communautés prenant vie sur les réseaux sociaux et favorisant les échanges autonomes. Le développement de l’autonomie comme facteur de durabilité est abordé sous un autre angle par Alex Boulton et Corinne Landure qui ont exploité les corpus de productions écrites d’étudiants du secteur Lansad pour proposer des outils tels que les concordanciers permettant l’amélioration des productions par une approche raisonnée de la langue, en contexte.

6C’est justement sur un ouvrage écrit par Alex Boulton, avec Heny Tine, que s’ouvre la rubrique des recensions. Geneviève Bordet souligne notamment l’absence de dogmatisme de l’ouvrage, qui constitue ainsi un document de référence pour les practiciens.

7Si elles ne sont pas directement liées au thème de la durabilité, les deux autres recensions intégrées à ce numéro permettent d’aborder la question en songeant au lien qui existe entre humour et enseignement des langues (durable), dans l’ouvrage de Corinne François-Denève recensé par Frédérique Freund, ou à l’importance et à l’utilité des TIC en espagnol dans l’enseignement supérieur, dans le recueil coordonné par Ana Belén Mirete Ruíz, et présenté par Eva María Noguerol Canas.

8La rubrique « Nous avons reçu » permettra d’alimenter encore une réflexion continue autour du thème de ce numéro, et des numéros à venir.

9Le comité de rédaction du numéro remercie vivement les contributeurs d’avoir proposé leurs écrits qui ouvrent de nombreuses perspectives pour la revue et sa portée scientifique sur le secteur Lansad.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Julie Morère, « Introduction », Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité [En ligne], Vol. 35 N° 2 | 2016, mis en ligne le 21 septembre 2016, consulté le 28 mai 2017. URL : http://apliut.revues.org/5407

Haut de page

Auteur

Julie Morère

Julie Morère est maître de conférences en anglais à l’université de Nantes, au sein du département GEA de l’IUT de Nantes. En lien avec ses recherches sur la photographie britannique contemporaine, elle s’intéresse à la notion de créativité dans l’enseignement des langues sur le secteur Lansad. Elle est rédactrice adjointe de la revue RPPLSP depuis 2015.


julie.morere@univ-nantes.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page