Navigation – Plan du site

Texte intégral

  • 1 Petit, Michel. 1999. « La fiction à substrat professionnel : une voie d’accès à l’anglais de spécia (...)

1Les textes présentés dans ce Cahier proviennent presque exclusivement de communications présentées lors des journées d’étude des 9 et 10 juin 2010 à Caen, co-organisées par l’Université Stendhal Grenoble 3 et l’Université de Caen Basse-Normandie. L’identification et la codification de la fiction à substrat professionnel (ou FASP) en tant que genre par Michel Petit en 19991 a suscité de nombreux travaux de recherche qui se sont focalisés, dans un premier temps, essentiellement sur le potentiel didactique du genre dans le domaine de l’anglais de spécialité, pour ensuite s’intéresser davantage au genre lui-même et à son évolution. Dans un retour aux questions didactiques qui ont sous-tendu l’intérêt initial soulevé par la FASP en tant qu’outil didactique en anglais de spécialité, les articles publiés ici visent à revisiter les enjeux didactiques et pédagogiques du genre. Au reflet de l’évolution de la recherche depuis l’article séminal, ces articles couvrent une palette de domaines de spécialisation classiques et nouveaux – droit, médecine, médecine légale, nucléaire, commerce, publicité, social. Ils ouvrent également de nouveaux chantiers de réflexion en jaugeant le potentiel de la FASP comme outil de médiation des connaissances factuelles relatives au domaine de spécialisation, les pratiques et le discours professionnels, ainsi que la culture spécialisée qui les subsument.

2Le texte de la conférence de Margaret van Naerssen a pour objectif de replacer la FASP dans le cadre américain de la didactique de l’anglais de spécialité (English for Specific Purposes – ou ESP). Théoricienne et praticienne reconnue du domaine, elle rappelle la définition de l’ESP, ses objectifs et ses principes par rapport aux concepts proches avec lesquels il est souvent assimilé. Une métaphore alimentaire, filée d’un bout à l’autre de l’article, lui permet d’illustrer son argumentation. Au terme d’une analyse contrastée de l’ESP et de la FASP, elle émet des doutes sur l’intérêt et sur la faisabilité de l’utilisation de fiction à substrat professionnel en cours de langue à des étudiants spécialistes d’autres disciplines, tout en lui reconnaissant un intérêt en termes de ressource pour la culture professionnelle.

3Shaeda Isani situe sa réflexion dans une perspective plus humaniste de l’anglais de spécialiste et souligne l’importance du rôle que les substrats culturels tissés dans la fibre narrative de la FASP peuvent jouer dans la construction d’une compétence culturelle. Elle rappelle brièvement ce que recouvre le terme « culture » avant de définir les trois domaines culturels en lien avec les objectifs de l’apprentissage : la culture spécifique à l’environnement spécialisé du professionnel, le commentaire social enchâssé dans le récit qui se rapporte à la communauté juridique dans son ensemble, et les cultures relatives aux lieux qui servent d’ancrage géographique au récit. S. Isani illustre son analyse avec des exemples extraits d’un roman de FASP juridique, The Coroner, de M. R. Hall.

4Mireille Hardy s’attache également à l’aspect culturel de la FASP. Sa problématique repose sur l’hypothèse que les représentations culturelles données dans les romans et les films de FASP peuvent servir de passerelles entre la réalité de la culture d’entreprise étrangère et la perception qu’en ont les apprenants. Elle décrit la culture d’entreprise à partir de typologies élaborées par des chercheurs en sociologie de l’entreprise, puis analyse les résultats de deux questionnaires menés auprès d’étudiants inscrits dans des formations professionnalisantes. Après avoir examiné quelques représentations fictionnelles du monde professionnel dans un corpus de romans et films pouvant être labellisés « Business FASP » et montré leur intérêt pour combler l’écart culturel, elle présente les grandes lignes d’un projet pédagogique.

5Suivent ensuite les contributions d’autres auteurs qui s’attachent à explorer différents intérêts pédagogiques des FASP.

6Dans le domaine de la FASP médicale, Jean-Pierre Charpy a cherché à vérifier la pertinence du lexique spécialisé d’un corpus d’œuvres ainsi que leur authenticité. Il présente les résultats d’une recherche-action menée pour tenter de définir l’intérêt pédagogique de la FASP médicale. Ayant recueilli l’avis de professionnels de santé de diverses spécialités sur des scènes à dominante médicale extraites de plusieurs thrillers, il analyse leurs réponses et présente quelques pistes de réflexion sur l’intérêt didactique de la FASP médicale dans le cadre de l’enseignement de l’anglais de spécialité.

7Michelle Stoerr examine un genre devenu récemment très populaire grâce à plusieurs séries télévisées, la FASP criminalistique. Elle s’appuie sur les ouvrages de la romancière Kathy Reichs pour définir ce genre hybride, qui tient à la fois du juridique et du scientifique. Après avoir retracé la genèse de la FASP criminalistique, elle examine la composition du substrat scientifique sur lequel reposent ces fictions, puis décrit les procédures et les professionnels du domaine. Une étude des échanges dyadiques, caractéristiques de la technique narrative de Kathy Reichs, lui permet d’ébaucher les possibilités d’exploitation pédagogique de ses romans.

8S’éloignant de la FASP stricto sensu, Laura Hartwell s’intéresse à un autre domaine scientifique, celui du nucléaire, par le biais de deux films biographiques qui présentent le même intérêt pédagogique que des FASP en raison de la prédominance de l’environnement professionnel. L’auteur souligne l’abondance de métaphores dans ces films, ainsi que la présence de concepts et de théories scientifiques, en particulier celle de la probabilité mathématique. Elle s’appuie sur les situations authentiques présentées dans les films pour proposer des activités de compréhension de l’oral et de production (par exemple, la prise de notes et la prédiction de ce qui va suivre) plus naturelles que les exercices traditionnels.

9Sandrine Chapon, dont les travaux se situent dans le domaine de l’anglais du droit, s’interroge sur la valeur ajoutée que présente l’exploitation pédagogique de séries télévisuelles juridiques dans le cadre d’un cours d’anglais juridique. L’hypothèse selon laquelle les FASP télévisuelles juridiques en anglais seraient source de motivation pour les étudiants en droit est confrontée aux résultats d’une enquête menée auprès de ces mêmes étudiants. Le résultat est surprenant puisque, si les séries télévisuelles font bien partie de leur univers culturel, les étudiants en droit préfèrent nettement les FASP médicales. S. Chapon poursuit son enquête par une étude qualitative afin de comprendre les raisons du manque d’identification des étudiants en droit pour les héros des FASP juridiques.

10Également dans le domaine du droit, Anne-Marie O’Connell présente un cours d’anglais articulé autour du thème de la class action (forme d’action de groupe aux Etats-Unis), moteur du film Erin Brockovich. L’intérêt principal de ce film réside dans la démarche heuristique au cœur de l’intrigue, et la proposition de l’auteur est fondée sur l’hypothèse que les apprenants suivent un parcours d’apprentissage parallèle à celui de l’héroïne (qui n’est pas juriste).

11Dans la lignée d’autres ouvrages consacrés à la FASP, ce volume se termine par un entretien avec un auteur de FASP. Abigail Padgett, elle-même ancienne investigatrice pour le tribunal de San Diego, a écrit plusieurs romans à suspense dont l’héroïne travaille pour les services de protection de l’enfance (Child Protection Services). Elle a confié à Laura Hartwell sa vision de professionnelle devenue auteur ainsi que sa définition du thriller.

12Pour compléter ce volume Marie-Françoise Narcy-Combes signe la recension de l’ouvrage Approches de l’anglais de spécialité, de Jean-Louis Trouillon, auteur, par ailleurs, de nombreux articles sur la FASP militaire.

13Nous vous souhaitons une bonne lecture.

14La rédaction tient à remercier chaleureusement Shaeda Isani pour sa précieuse collaboration à la réalisation de ce Cahier, ainsi que les membres du comité de lecture et les chercheurs qui ont accepté, à titre exceptionnel, de relire des articles de ce numéro.

Haut de page

Notes

1 Petit, Michel. 1999. « La fiction à substrat professionnel : une voie d’accès à l’anglais de spécialité ». ASp, la revue du GERAS, vol. n° 23-26 : 57-81.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mireille Hardy et Shaeda Isani, « Éditorial », Cahiers de l’APLIUT, Vol. XXX N° 2 | 2011, 8-10.

Référence électronique

Mireille Hardy et Shaeda Isani, « Éditorial », Cahiers de l’APLIUT [En ligne], Vol. XXX N° 2 | 2011, mis en ligne le 19 mars 2013, consulté le 22 juillet 2017. URL : http://apliut.revues.org/782

Haut de page

Auteurs

Mireille Hardy

Mireille Hardy est Rédactrice en chef des Cahiers de l’APLIUT
apliut@revues.org

Articles du même auteur

Shaeda Isani

Shaeda Isani est Professeur des Universités à l’Université Stendhal Grenoble 3
shaeda.isani@u-grenoble3.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page