Navigation – Plan du site
Notes

Se documenter sur l’Internet anglophone ? Enquête sur les pratiques

Gathering information in English from the Internet ? A survey of practices
Laura M. Hartwell
p. 72-81

Résumés

L’Internet offre des possibilités de documentation authentique particulièrement riches. Mais comment les apprenants s’adaptent-ils à ce monde en mouvement perpétuel ? Un groupe d’étudiant/es en deuxième année de Licence est interrogé sur leurs pratiques et leurs motivations lors de leur consultation d’Internet en langue maternelle et en anglais. Nous pouvons constater qu’il faut prendre en considération leur niveau linguistique ainsi que les possibilités matérielles des apprenants.

Haut de page

Texte intégral

Introduction

1La richesse de la Toile est entrée dans nos vies privées et intervient de plus en plus comme moyen d’accès à l’information dans le système éducatif : ainsi, les enseignants demandent aux étudiant/es de réaliser des travaux à partir de cyberenquêtes ; les manuels d’anglais tels que Minimum Competence in Scientific English (Blattes 2003) proposent de prolonger le travail de classe avec des Web searches ; les Cahiers de l’APLIUT ont marqué leurs 25 ans en présentant 25 fiches pédagogiques dont dix invitent les apprenants à consulter l’Internet – une invitation techniquement impossible à l’origine de la revue. En parlant de la formation à distance, Jean-Claude Bertin (2003) prévient cependant que « le transfert de cours papier vers le support numérique suppose une adaptation, voire une réécriture, qui prenne en compte les contraintes et les richesses de ce nouvel environnement » (47). Où en est cette adaptation ? Raby et Baille (1998) définissent l’ergonomie de la formation comme étant « l’étude des comportements des sujets au travail ». Notre étude ergonomique va donc suivre les apprenants lors de leur recherche d’informations sur la Toile, qu’elle soit à titre personnel, dans leur langue maternelle, ou dans le cadre de consultation de sites Internet présélectionnés en langue anglaise.

2La recherche de documentation nécessite pour les étudiants une adaptation à deux niveaux : technique et linguistique. Au niveau technique, il y a passage du support pédagogique papier vers des supports numériques avec les apports sonores, visuels, et des hyperliens propres à ce type de media. Alain Cazade (2003) constate, dans sa recherche sur « la rémanence à court terme d’éléments d’information simple », que les étudiants de Langues pour les spécialistes d’autres disciplines (LANSAD)

ont acquis, en mode autonome un certain nombre de techniques d’approche et d’habitudes de comportement avec le papier [et] n’ont probablement pas encore développé des habitudes comparables avec l’outil multimédia et donc n’en tirent pas le même profit (191).

3Cazade a trouvé que les apprenants ont une approche moins optimisée lorsqu’ils étudient des documents multimédia que lors de l’étude de documents papier.

4Au niveau linguistique, les étudiants ont acquis une certaine pratique de l’Internet dans leur langue maternelle. Mais qu’en est-il en langue anglaise ? Quelle est leur pratique dans les deux langues en dehors du cours d’anglais ? Sachant que les difficultés de compréhension sont un facteur de démotivation, j’ai cherché à connaître l’incidence du facteur langue dans leur démarche vers des sites anglophones. Cette enquête modeste se base principalement sur l’auto déclaration des étudiant/es. Lors du premier semestre 2005-2006, trois questionnaires ont été distribués auprès de 71 étudiants avant et après les activités de consultation de documents authentiques sur l’Internet anglophone (Annexe 1). Il serait intéressant d’aller plus loin en analysant, par exemple, si les étudiant/es impriment certaines pages pour les consulter sur papier ou encore la quantité de temps consacrée à un site anglophone par rapport à un site francophone.

Objectifs et mise en place

5Deux activités de lecture de support numérique ont été proposées à des étudiants en deuxième année de STAPS (Science et Technologie de l’Activité Physique et Sportive). Mangenot et Louveau déconseillent de lancer les étudiant/es dans une recherche de sites en terra incognita, afin de les orienter vers des ressources présentant une bonne qualité linguistique et informationnelle (2006 : 17). Le but recherché était d’offrir aux étudiant/es des documents de qualité, assez variés pour correspondre à des pistes de recherches personnalisées. Lors de deux séquences thématiques, une sélection de sites Internet est proposée. La première série de sites Internet était en relation avec le film Bend it like Beckham visionné et travaillé en classe, la deuxième série développe différents aspects du base-ball, sport étudié en cours. Cette lecture n’était pas obligatoire, mais servait à consolider, sous forme écrite, le travail effectué en classe. Cette collection de documents venait en supplément d’activités orales ou écrites. L’objectif n’était pas de connaître tel ou tel fait, mais de « prendre part à une conversation » ou de « raconter un film et exprimer mes réactions » (Portfolio européen des langues, 2002).

6En plus de proposer des documents authentiques, l’objectif annexe de cette activité de lecture était d’encourager les étudiant/es à adapter leurs pratiques de recherche de documentation et de lecture authentiques acquis en L1 vers la L2. En s’appuyant sur leurs habitudes en langue maternelle lorsqu’ils consultent l’Internet, cette sélection de sites offre la possibilité d’élargir le champ des documents disponibles.

7La création d’une sélection de sites Web est simple. En deux ou trois heures de navigation, l’enseignant peut établir un tableau en copiant et collant l’adresse de 5 ou 6 sites puis en ajoutant une courte description de chaque site. À la différence de beaucoup de cyberenquêtes, ici les étudiants n’ont pas de question précise. Il s’agit d’une gamme de documents authentiques sélectionnés pour la qualité de la langue et du contenu afin d’offrir des opportunités de lecture et de renforcer le travail en classe. Cette sélection d’hyperliens vers des sites Web peut être mise sur le serveur de l’établissement. La distribution d’une photocopie des adresses permettra aux étudiants de retrouver les sites même en cas de panne du serveur Intranet de l’établissement, ce qui est arrivé pendant le semestre en question.

8La première sélection se rapportait au film « Bend it like Beckham », qui relate la vie, en Angleterre, de deux joueuses de football dont l’une est de culture indienne. Pendant plusieurs séances, les étudiants visionnaient 10 à 20 minutes du film, dont certains passages particulièrement riches en dialogue ont été visionnés plusieurs fois de suite. En classe, les étudiants ont travaillé la compréhension orale à partir de textes lacunaires, en fournissant des réponses courtes, en complétant des exercices grammaticaux fondés sur le film, ou en écrivant des descriptions des personnages. Les sites sélectionnés offraient la possibilité de lire des descriptions du film et de ses personnages ainsi que des critiques du film (Annexe 2). En fin de séquence, les étudiant/es ont effectué une rédaction sur table avec possibilité de retravailler leur texte après correction.

9La deuxième séquence utilisant des sites Internet avait pour thème le base-ball. Cette séquence de quatre semaines était construite autour d’explications orales des règles du jeu. Trois des sites proposés sur le serveur reprenaient cette information sous forme écrite et graphique, les trois autres sites apportaient des informations historiques et culturelles (Annexe 3). Lors de l’épreuve d’interaction orale par groupes de trois étudiants qui a clos cette séquence, certains groupes avaient consolidé leurs connaissances en consultant ces sites. Ils ont été capables de citer des informations qui n’avaient pas été abordées en classe, par exemple, ils ont parlé de Jackie Robinson, premier joueur professionnel de base-ball issu de la communauté noire aux États-Unis.

Participant/es

1058 étudiants ont répondu au premier questionnaire qui permet d’avoir une vue globale de leur pratique de l’Internet. 14 étudiants du même programme, mais ayant cours avec un autre enseignant et qui n’ont pas été incités à consulter les sites ont répondu à un deuxième questionnaire composé de cinq questions tirées du premier questionnaire. Un troisième questionnaire en fin de semestre a porté sur la séquence du base-ball. La plupart des étudiants se situe au niveau A2 sur le Cadre Européen Commun de Référence. 16 des 69 participants (2 questionnaires ont été rejetés parce qu’incomplets) n’ont pas d’accès Internet chez eux, mais peuvent le consulter à la salle multimédia.

Analyse des questionnaires

11En réponse aux questions « Consultez-vous les pages Internet par plaisir ? » et « En dehors du cours d’anglais, consultez-vous les pages Internet pour vos études ? », 7 étudiants sur 69 ont dit ne pas consulter l’Internet par plaisir et deux ont déclaré ne pas le consulter pour leurs études (Annexe 1). La quasi-totalité y fait des recherches pour leur travail universitaire au moins une fois par mois et plus de la moitié y navigue par plaisir plusieurs fois par semaine (Tableau 1). Ceci montre une familiarité affirmée des apprenants avec cet environnement dans leur langue maternelle.

Tableau 1

Tableau 1

Réponses aux questions : « Consultez-vous les pages Internet par plaisir/pour vos études ? »

12À la question, « En dehors du cours d’anglais, consultez-vous les pages Internet en anglais pour vos études ? », 39 % des apprenants ont répondu, « parfois ». Et pour 30 % des sondé/es, le plaisir de naviguer pour des raisons personnelles les motive à se connecter à des sites Web en anglais (Tableau 2).

Tableau 2

Tableau 2

Réponses aux questions : « Consultez-vous les pages Internet en anglais par plaisir/pour vos études ? »

Interprétation

13Ces questionnaires montrent que la consultation des sites Web en dehors du cadre des cours d’anglais est déjà une réalité pour ces étudiant/es. Il y a de fortes chances pour que cet élan s’accentue étant donné l’utilisation souvent hebdomadaire de l’Internet. En revanche, les étudiants ne se trouvent pas à égalité face à cette ressource. On remarque que trois des quatre étudiant/es trouvant les sites trop difficiles n’ont pas renouvelé l’expérience. Plus des deux tiers des apprenants ayant répondu que les sites étaient à leur niveau, voire faciles, ont consulté trois sites ou plus, alors que la grande majorité (59 %) n’a visité que 1 ou 2 sites. Les effectifs sont cependant trop faibles pour affirmer que ceux et celles qui se sentaient linguistiquement à l’aise ont consulté plus de sites.

14Sur les 57 étudiants qui ont répondu au premier questionnaire, 33 ont déclaré avoir exploité ce support au cours de la séquence sur le film. Sur les 41 qui ont répondu au troisième questionnaire, 34 ont consulté les sites sur le base-ball. 19 ont visité les sites lors des deux séquences (Tableau 3). Il se peut que plus de 34 étudiants les aient réellement consultés, mais qu’ils n’aient pas rempli le questionnaire de fin de semestre pour diverses raisons. Environ un tiers des apprenants qui a consulté les documents proposés a trouvé qu’ils étaient à leur niveau ou faciles. La grande majorité des apprenants a trouvé difficile le niveau linguistique des sites proposés. Quatre étudiants ont évalué les premiers sites trop difficiles, un seul de ces quatre a consulté les sites une deuxième fois. De nouveau, il a trouvé les sites trop difficiles.

Tableau 3

Tableau 3

Réponses aux questions : « Comment avez-vous trouvé le niveau linguistique des sites Internet sur Bend it like Beckham/le base-ball ? »

15La possibilité de consulter Internet à domicile a aussi une certaine importance. Les étudiant/es n’ayant pas Internet à domicile déclarent consulter Internet pour leurs études aussi fréquemment que les autres. En revanche, ils se connectent moins souvent par plaisir. En réponse à la question « Consultez-vous par plaisir ? », on découvre que 73 % des étudiants sans Internet déclarent naviguer par plaisir, alors que 93 % de ceux et celles ayant Internet le font.

16Cette différence de motivation s’est retrouvée dans la pratique. Alors que 67 % des étudiants ayant Internet ont consulté des sites proposés au sujet du film Bend it like Beckham, seulement 34 % des étudiants sans Internet à domicile ont fait la même démarche. De plus, trois des quatre étudiants dans cette catégorie ont trouvé le niveau linguistique des sites trop difficiles. Ce phénomène n’exclut pas le cas exceptionnel. Un étudiant sans Internet chez lui a déclaré naviguer sur les sites anglophones par plaisir et pour ses études au moins une fois par mois. Il n’a pas consulté les sites sur le film. Il n’est pas étonnant qu’il soit un des rares étudiants trouvant les sites sur le base-ball faciles.

Conclusion

17Nous pouvons constater que le niveau linguistique et les possibilités matérielles des apprenants sont à prendre en considération. Josiane Hay (2005) soutient le principe qu’il faut « développer un espace intermédiaire riche d’utilisation en quelque sorte encadrée de la langue naturelle, situé entre la pratique culturelle et la salle de cours, afin d’encourager la fréquentation de la langue » (27). Nous avons remarqué que la consultation de l’Internet anglophone est devenue une pratique culturelle pour une majorité des étudiants, sans être universelle. Nous avons trouvé aussi que la possibilité de « fréquenter » l’anglais de la Toile est limitée par des considérations techniques, par exemple, l’absence de connexion Internet à domicile ou une panne de serveur. Le fort taux de consultation des deux sujets, bien que cette tâche fût une option, montre la motivation des étudiants à évoluer dans cet espace de lecture numérique.

18Il est simple d’offrir une liste de 5 ou 6 hyperliens choisis pour leur qualité d’anglais, des supports visuels intéressants, et de l’information claire en relation avec un projet pédagogique développé en classe. Nous évitons ainsi aux apprenants une perte de temps de recherche souvent frustrante. Il est néanmoins important de retenir un ou deux sites d’un langage accessible afin de ne pas décourager les étudiants en difficulté. Grâce à cette technique, simple à mettre en œuvre, nous aidons les étudiants à se familiariser avec cette ressource de documents authentiques.

Haut de page

Bibliographie

« Actes du XXVIº Congrès de l’APLIUT : La Motivation : Un moteur dans l’apprentissage des langues ». 2005. Les Cahiers de l’APLIUT vol. XXIV nº 2.

Bertin, J.-C. 2003. « L’ergonomie didactique face au défi de la formation ouverte et à distance ». ASP la revue du GERAS vol. nº 41-42 : 47-66.

Blattes, S., V. Jans & J. Upjohn. 2003. Minimum Competence in Scientific English. Paris : EDP sciences.

Brandl, K. 2002. « Integrating Internet-based reading materials into the foreign language curriculum : from teacher- to student-centered approaches ». Language Learning & Technology, vol. 6, nº 3 : 87-107. http://llt.msu.edu/vol6num3/brandl/.

Catroux, M. 2004. « La « cyberenquête », tâche significative vecteur de transfert des connaissances » Les Cahiers de l’APLIUT, 24/1 : 57-66.

Cazade, A. 2003. « L’écran multimédia : obstacle ou atout pour l’apprenant en langues ? ». ASP la revue du GERAS, vol. nº 41-42 : 175-195.

CercleS (Confédération Européenne des Centres de Langues de l’Enseignement Supérieur). 2002. Portfolio Européen des langues. No d’accréditation : 29.2002.

Debyser, F. 1986. L’Immeuble. Paris : Hachette.

Dudeney, G. 2005. The Internet and the Language Classroom. Cambridge University Press.

Hay, J. 2005. « Étude de quelques aspects linguistiques et psychosociologiques ayant une influence sur la motivation ». Les Cahiers de l’APLIUT, vol. XXIV nº 2 : 16-36.

Magnin, M. & V. Flambard-Weisbart. 2006. Scen@rios : Pédagogies du virtuel. Boston : Thomson Heinle.

Mangenot, F. & É. Louveau. 2006. Internet et la classe de langue. Paris : CLE international/SEJAR.

Raby, Françoise & Jacques Baille. 1998. « L’approche ergonomique des stratégies d’apprentissage dans l’apprentissage institutionnel d’une langue étrangère ». Les Cahiers de l’APLIUT, vol. XVI nº 3 : 1-10.

Toffoli, D. 2003. « De la théorie à la pratique : appliquer des modèles cognitifs de la motivation dans un centre de langues ». ASP la revue du GERAS, vol. nº 41-42 : 99-114.

University of California at Los Angeles’s guide to evaluating websites www.library.ucla.edu/libraries/college/help/critical/index.htm. Consulté le 10 décembre 2006.

The Internet TESL Journal : For Teachers of English as a Second Language : http://iteslj.org/links/TESL/Internet/Teaching_with_the_Web/. Consulté le 10 décembre 2006.

Haut de page

Annexe

Annexe 1 - UFR APS Université Joseph Fourier Site Rabelais
Enquête Anglais et Internet 200
5

Questions communes aux questionnaires 1 & 2

Réponses retenues : 69 (55 Masculin et 14 Féminin)

Avez-vous accès à un ordinateur connecté à Internet chez vous ?
□ Non 16 (13M, 3F)
□ Oui 53 (42M, 11F)

Consultez-vous les pages Internet par plaisir ?
□ Non 7 (3M, 4F)
□ 1 à 7 fois par mois 22 (19M, 3F)
□ 2 fois par semaine ou plus 40 (33M, 7F)

En dehors du cours d’anglais, consultez-vous les pages Internet pour vos études ?
□ Non 2 (2M, 0F)
□ 1 à 7 fois par mois 45 (37M, 8F)
□ 2 fois par semaine ou plus 22 (16M, 6F)

Consultez-vous les pages Internet en anglais par plaisir ?
□ Non 47 (38M, 9F)
□ Parfois 21 (16M, 5F)
□ Plus d’une fois par mois 1 (1M, 0F)

En dehors de ce cours, consultez-vous les pages Internet en anglais pour vos études ?
□ Non 41 (34M, 7F)
□ Parfois 27 (20M, 7F)
□ Plus d’une fois par mois 1 (1M, 0F)

Questionnaire 1

Avez-vous consulté les sites Internet sur Bend it like Beckham mentionnés sur le serveur SIDOPE ?
□ Non 27 (20M, 7F) dont 4 ont dit « difficile » (2M, 1F) ou « trop difficile » (1M)
□ 1 à 2 sites 17 (16M, 1F)
□ 3 sites ou plus 13 (8M, 5F) dont 3M et 1F ont dit « mon niveau »

Comment avez-vous trouvé le niveau linguistique de ces sites Internet sur Bend it like Beckham mentionnés sur le serveur SIDOPE ?
□ Trop difficile à comprendre 4 (4M, 0F)
□ Difficile à comprendre 24 (17M, 7F)
□ Mon niveau 6 (5M, 1F)
□ Facile à comprendre 0 (0M, 0F)

Questionnaire 3

Avez-vous consulté les sites Internet sur le base-ball mentionnés sur le serveur SIDOPE ?
□ Non 9 (5M, 4F) dont 1M qui a répondu « trop difficile »
□ 1 à 2 sites 19 (15M, 4F)
□ 3 sites ou plus 13 (12M, 1F) dont 4M et 1F ont dit qu’ils étaient « mon niveau » et 1M a répondu « facile ».

Comment avez-vous trouvé le niveau linguistique des sites Internet sur le base-ball mentionnés sur le serveur SIDOPE ?
□ Trop difficile à comprendre 1 (1M, 0F)
□ Difficile à comprendre 21 (17M, 4F)
□ Mon niveau 9 (8M, 1F)
□ Facile à comprendre 2 (2M, 0F)

Annexe 2 - Bend It like Beckham links

These two website pages will help you to review the plot :
http://www.imdb.com/​title/​tt0286499/​plotsummary
http://www.reelreviewer.com/​story/​0602031936.htm

These three website pages will help you to reflect on the film :
http://www.rottentomatoes.com/​m/​bend_it_like_beckham/​about.php
http://www.bbc.co.uk/​films/​2002/​03/​19/​bend_it_like_beckham_2002_review.shtml
http://www.rediff.com/​entertai/​2002/​jul/​12bend.html

Annexe 3 - Welcome to the Baseball Link Page

Baseball History - In the forties, Jackie Robinson was the first black player to join a US major league team : http://www.eyewitnesstohistory.com/​robinson.htm

Women - Women have played baseball for over a century : http://www.exploratorium.edu/​baseball/​girlsofsummer.html

Skills - Scroll past the first paragraphs of this page on coaching from the Canadian Federation of Baseball, Softball & Cricket : http://www.baseball.ca/​eng_cat.cfm?CatID25

Playing - The International Baseball Federation (IBAF) offers an overview of the game : http://www.baseball.ch/​2003/​as/​he/​htp.html

Rules - http://www.baseball.ch/​2003/​as/​he/​rule1.htm

Batting - Check your “batting” reaction time on this site about science and sport : http://www.exploratorium.edu/​baseball/​reactiontime.html

Haut de page

Table des illustrations

Titre Tableau 1
Légende Réponses aux questions : « Consultez-vous les pages Internet par plaisir/pour vos études ? »
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/2074/img-1.png
Fichier image/png, 39k
Titre Tableau 2
Légende Réponses aux questions : « Consultez-vous les pages Internet en anglais par plaisir/pour vos études ? »
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/2074/img-2.png
Fichier image/png, 39k
Titre Tableau 3
Légende Réponses aux questions : « Comment avez-vous trouvé le niveau linguistique des sites Internet sur Bend it like Beckham/le base-ball ? »
URL http://apliut.revues.org/docannexe/image/2074/img-3.png
Fichier image/png, 51k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laura M. Hartwell, « Se documenter sur l’Internet anglophone ? Enquête sur les pratiques », Cahiers de l’APLIUT, Vol. XXVI N° 1 | 2007, 72-81.

Référence électronique

Laura M. Hartwell, « Se documenter sur l’Internet anglophone ? Enquête sur les pratiques », Cahiers de l’APLIUT [En ligne], Vol. XXVI N° 1 | 2007, mis en ligne le 16 mars 2012, consulté le 29 avril 2017. URL : http://apliut.revues.org/2074 ; DOI : 10.4000/apliut.2074

Haut de page

Auteur

Laura M. Hartwell

Laura M. Hartwell est responsable de l’enseignement des langues au Centre Drôme-Ardéche de l’Université Joseph Fourier. Elle possède un « Master of Education » et est inscrite en doctorat à LAIRDIL où elle examine l’impact de la présence d’images sur la compréhension orale en anglais scientifique.

Hartwell@ujf-grenoble.fr.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Association des Professeurs de Langues des Instituts Universitaires de Technologie

Haut de page